Archive pour le 9 février, 2015

Basse-cour

9 février, 2015

C’était le temps de vaches maigres.

Le curé avait souvent une fièvre de cheval.

Il n’était pas doux comme un mouton.

Il se levait avec les poules

Puis il criait comme un veau

Après les brebis égarée de son église.

Mais il passait souvent du coq à l’âne

Ou mettait la charrue avant les bœufs.

 

Une lettre anonyme

9 février, 2015

« Je voudrais en voyer une lettre anonyme à Dumollard. Vous pouvez m’aider ? »

« C’est que je n’ai pas tellement envie. C’est très moche une lettre anonyme. Pourquoi faites-vous çà ? »

« Il faut qu’il sache que je suis au courant des infidélités faites à sa femme. »

« Vous voulez le faire chanter ? »

« Moi ? Quelle horreur ! Je ne suis pas de ce genre-là ! Pour qui me prenez-vous ? »

« Alors ? Qu’est-ce que ça peut vous faire que Dumollard soit infidèle ? »

« Pour commencer, ça heurte mes convictions. Vous aimez la déloyauté, vous ? Pas moi. Ensuite, chaque fois que je rencontre Georgette, sa femme, je ne suis pas très à l’aise. »

« Pourquoi ne faites-vous pas une lettre à Georgette ? »

« Parce qu’elle ne croit pas Dumollard capable de la tromper ! Et ce sera moi qui me ferais engueuler si je l’accuse. »

« Pas si vous faites une lettre anonyme. »

« C’est pas possible, parce que Georgette me montrera la lettre pour savoir ce que j’en pense et je serai encore plus mal à l’aise. »

« Bon, alors vous pourriez faire une lettre signée à Dumollard pour lui dire que vous êtes au courant et lui conseiller de mettre fin à sa relation illégitime. »

« C’est pas possible non plus. Il va me demander de quoi je me mêle. C’est pour ça que ce serait mieux si la lettre était anonyme. »

« Bon, alors qu’est-ce que vous allez lui dire à Dumollard. »

« D’abord que je suis au courant de ses escapades entre midi et deux, ce qui soit-dit en passant désorganise un peu le service. Et ensuite qu’un tel comportement n’est pas digne d’un honnête homme et d’un bon mari. »

« Euh… le problème, c’est qu’il va s’en ficher un petit peu de votre lettre, surtout qu’elle est anonyme. Il faudrait peut-être laisser planer une menace. »

« Vous avez raison. Je vais dire que j’ai des photos compromettantes. Ce qui n’est pas vrai, mais ça va l’apeurer un peu. Surtout si je ne lui demande pas d’argent. Ce n’est pas normal, il va être complètement désorienté et sans doute qu’il arrêtera. »

« Donc, on fait une lettre anonyme de chantage sans demande d’argent ou de contrepartie. C’est original. »

«Il faudrait aussi lui dire de demander pardon à Georgette. Sinon, Dumollard restera un menteur et moi je serai toujours aussi gêné en rencontrant Georgette. Finalement, ma contrepartie, c’est que je ne sois plus embarrassé. »

« C’est délicat. Mais le mieux serait peut-être que vous ne vous en mêliez pas. Si Dumollard découvre que l’auteur de la lettre c’est vous, vous serez encore plus embarrassé. Et Georgette ne sera pas prête de vous croiser de nouveau. »