Nos mauvais poèmes

Balthazar

Ne s’est pas perdu dans le blizzard.

Ce n’est pas un hasard.

Il n’est pas un type bizarre.

Il a fait les Beaux-Arts

Où il a joué du Mozart.

Maintenant, il tient un bazar

Où il vend des falzars.

Avec lui, pas de lézards.

Laisser un commentaire