Archive pour le 14 octobre, 2014

Vive le Roi !

14 octobre, 2014

« Vous aimeriez être le Prince de Galles ou de Monaco ? Ou alors la reine d’Espagne ou des Pays-Bas ? »

« Euh…  c’est une situation curieuse. On a l’impression que ces gens ont pour mission divine de ne rien faire, surtout ne rien faire ! En fait leur seul boulot, c’est d’exister. De symboliser le temps qui passe. C’est difficile d’incarner un concept comme le temps… . »

« Ils ne font rien, mais doivent savoir beaucoup de choses. Monter à cheval, danser la valse, faire la révérence, se tenir en société, connaître l’arbre généalogique de toute la noblesse d’Europe …  Ce sont des trucs qui ne servent à rien, mais c’est quand même un vrai savoir-faire. »

« Remarquez que je connais plein de gens qui ne font rien et qui gagnent largement leur vie en donnant l’impression du contraire. »

« Oui, mais dans le cas des nobles, ce n’est pas une impression, c’est quasiment une vocation. Ne pas la respecter, c’est déroger. En plus, ils sont très surveillés. Je ne vois pas le Prince de Galles flemmarder au lit sous prétexte qu’il n’a pas envie de se lever aujourd’hui. Contrairement à notre collègue Dumoulin qui prend toujours des airs surbookés tout en restant chez lui quand ça lui chante… »

« De toute façon, pour être noble, il faut être bien né. Moi avec mon papa charcutier et ma maman postière, je n’ai aucune chance… »

« J’ai envie de militer pour le retour de la Royauté. Le système avait au moins un avantage, c’est que le Roi n’était pas obligé de faire des promesses qu’il n’aurait pas tenues puisque , quoiqu’il arrive, il était toujours là. Tandis que maintenant… »

« C’est vrai, il nous manque quelqu’un pour incarner le temps. Il y a bien Zidane ou alors Charles Aznavour, mais… »

« Oui, et puis il faudrait aussi incarner le peuple. Et pour incarner soixante-cinq millions de français qui ne sont d’accord sur rien, j’aime autant vous dire que ce n’est pas de la tarte… Il faudrait fonder une nouvelle dynastie. »

« Bon, je vais essayer. Si je dis que je suis Dugenou Ier, personne ne me contredira. En utilisant les réseaux sociaux, je pourrais provoquer beaucoup de ralliements en ma faveur. Je pourrais constituer un Etat virtuel. »

« C’est une idée, mais je ne suis pas sûr que les descendants du Roi de France apprécient. Ils vont lever une armée royale pour vous attaquer. Virtuellement bien sûr.»

« J’ai l’habitude : c’est comme ça qu’Hugues Capet a commencé, après tout. Le seul problème, c’est qu’il faut que je convainque mon Prince Héritier qu’il sera Dugenou 2. Il est très brillant à l’école et il ne veut pas ne rien faire. Il tient à faire une grande carrière dans la finance internationale. »

« Ce n’est pas très noble… »