Nos mauvais poèmes

Lucien conduit des ambulances

Dans les rues de Lens

Ce n’est pas une invraisemblance.

Dans son métier, il ne fait pas preuve de nonchalance

Il est plutôt dans la vigilance.

Quand on le relance

Il dit qu’il préfèrerait vendre des balances.

C’est, du moins, ce qu’il nous lance.

Laisser un commentaire