Archive pour le 21 août, 2014

Entre voisins

21 août, 2014

« Vous n’êtes pas très accueillant. Lorsque j’ arrive chez vous, j’ai l’impression que vous avez hâte que je reparte. Quand vous venez chez moi, nous prenons le temps de boire un coup et de causer… »

« Oui, mais vous me refilez de la mauvaise bière et vous me parlez de choses qui ne m’intéresse pas… »

« Aucune importance. L’essentiel est de marquer un moment de convivialité. Si vous croyez que ce que je vous raconte m’intéresse… »

« Bon d’accord, je vais vous chercher un verre de jus d’orange. Je le prends au supermarché au rayon des promotions, ça ira bien pour un moment de convivialité avec vous… »

« Hmm ! Il est délicieux ! Pour le prix, vous faites une affaire ! »

« Vous trouvez ? Moi, je pense qu’il est mauvais et qu’ils se débarrassent comme ils peuvent de leurs stocks. »

« Je disais ça pour être poli. Quand on vous offre quelque chose, il faut savoir apprécier. »

« Bon, alors encore un verre ? Ce serait sympa de m’aider à le finir. »

« Non, non, je vous remercie, ce ne serait pas très raisonnable d’abuser ! »

« Bon, alors j’ai une vieille boite de biscuits à finir… »

« Non, bien vrai… Je viens de déjeuner ! Ma femme va encore faire des remarques sur mon surpoids ! »

« Si je comprends bien, vous ne voulez pas de mes efforts de convivialité, je suis à la limite d’être vexé. »

« Le problème, c’est que vous faites tout pour que je ne revienne pas. Vous devriez ouvrir une boite de biscuits neuve, au moins ça ? »

« Est-ce que j’ai le droit d’écouler ceux que j’ai acheté en solde par paquets de vingt ? »

« Non plus… vous n’auriez pas quelque chose de normal que vous pourriez m’offrir sans dire ce que ça vous a coûté ! »

« C’est compliqué, j’ai bien le fond de la bouteille de champagne que nous avons ouvert à Noël. Je ne vous dis pas le prix, vous ne voudriez pas me croire ! »

« Euh… bon, il se fait tard, j’ai ma femme qui m’attend… »

« Non, non, il n’est pas tard du tout…. Mais enfin si vous avez un rendez-vous avec votre femme, je ne vais pas vous retenir. Le mieux, ce serait que je passe chez vous cet après-midi pour continuer la conversation… »

« Euh… je ne sais pas, j’ai plein de rendez-vous aujourd’hui… »