Archive pour le 17 août, 2014

Les experts

17 août, 2014

« Comment ? Vous n’arrivez pas à remplir votre feuille d’impôts ? Vous la faites exprès ou quoi ? Vous n’êtes pas bon citoyen. »

« Bin, le problème c’est que je n’y comprends pas grand-chose et que je n’ai pas vraiment envie de comprendre…  C’est comme les assurances… »

« Comment ? Vous ne compreniez rien à vos contrats d’assurances ? Surtout à ce qui écrit en tout petit ? Mais mon pauvre vous êtes mal barré ! Vous devez être expert en tout : fiscalité, assurance, immobilier, automobile… »

« Il faut s’y connaitre aussi en automobile ? »

« Oui, et puis aussi en machines à laver et en électricité, sinon vous vous faites avoir par le premier artisan venu, qui lui est expert en détection de nullards. »

« C’est compliqué de vivre tranquillement. »

« Ce n’est pas compliqué, c’est interdit. Il faut être capable de répondre à tous les impondérables qui surviennent tous les jours d’une manière parfaitement aléatoire. Vous n’avez pas à vivre tranquillement. »

« Et comment, je fais,  moi pour progresser en machines à laver ? Il y a des formations en machine à laver, en aspirateurs ? »

« Vous pouvez commencer par lire les modes d’emploi au lieu de les ranger dans un tiroir. »

« Oui, mais alors, il va falloir que j’apprenne le coréen. Quand je rentre du boulot à huit heures du soir, c’est un peu contraignant. »

« Ne faites pas le malin. Vous pourriez utiliser vos soirées pour vous intéresser à votre avis d’impôt au lieu de vous avachir devant le foot à la télé. Et les week-ends ! Qu’est-ce que vous faites de vos week-ends ? »

« J’évite de les passer à étudier mes contrats d’assurances ou à démonter mon frigo pour voir comment ça marche. »

« Vous devriez,
c’est instructif. C’est comme ça que vous êtes assuré trente-six fois pour la même chose et que les assurances font leur beurre sur le dos de votre incompétence. »

« Bon d’accord. Si je comprends bien, plus j’ai d’objets autour de moi pour me simplifier le vie, plus je me la pourris. Pour les contrats, c’est pareil, plus il y a de gens qui me veulent du bien en me protégeant, plus je cours le risque de me faire plumer. Mais quand même… pour les impôts, on pourrait faire plus simple. »

« On a déjà prérempli une partie de votre déclaration. Vous voulez quoi de plus ? »

« Euh… comme tout le monde, je signe et je retourne sans vérifier parce que c’est trop fatigant, alors j’aimerais bien qu’un vérificateur vérifie ce qu’on me raconte… »