Archive pour le 13 août, 2014

Se faire une religion

13 août, 2014

« J’aime bien les voyages. »

« Pas moi. Je me suis donné beaucoup de peine pour être propriétaire de mon logement, ce n’est pas pour ficher le camp à la première occasion. »

« Comment vous faites pour vous ouvrir l’esprit ? »

« Je ne l’ouvre pas. Je n’ai pas trop envie de l’encombrer avec des questions sans réponse. »

« Quel genre de questions ? »

« Pourquoi y-a-t’il des riches et des pauvres sur Terre ? Vous vous rendez compte de l’arrogance qu’il y a à faire du tourisme dans des pays pauvres au seul motif de s’ouvrir l’esprit ?  Bonjour, cher ami…. Non je n’ai pas d’argent pour vous, si vous pouviez simplement m’ouvrir l’esprit… »

« Oui, mais l’argent du tourisme leur fournit un moyen de développement. »

« Si le développement consiste à fabriquer des bijoux en toc et des statuettes de pacotille… ou former des chauffeurs de chameaux pour conduire les touristes… »

« J’en étais sur : vous déformez tout. Vous êtes un vieux sédentaire. Vous ne connaissez rien à l’économie mondiale. »

« Si ! J’ai des actions de multinationale. »

« C’est encore pire. Vous empochez des dividendes qui auraient mieux à faire en finançant des activités locales dans des pays pétrolifères. »

« Si je comprends bien, je vole deux fois les pays pauvres : je n’y vais pas dépenser mon fric et je leur vole mes dividendes. Vous vous y entendez pour culpabiliser les gens vous. Vous allez me dire aussi que je gâche de la nourriture, que ma bagnole est trop polluante, que je coûte cher à la Sécu… »

« Oui, vous avez une belle tête de coupable. Si vous pouviez vous repentir un peu… »

« Me repentir où ? Il n’y  a pas de confessionnal privé où l’on pourrait regretter d’être un mauvais citoyen. Et puis, il faudrait inventer un clergé, chargé de recueillir tous mes péchés… Vous voyez, ce n’est pas le tout de me déclare coupable, encore faut-il qu’il y ait une justice pour me juger, sinon comment voulez-vous que je me sente coupable ? »

« Vous êtes gonflé. Sous prétexte de ne rien risquer, vous allez continuer à ignorer le monde, à ne pas trier vos déchets, à abuser de la Sécu… Espèce d’irresponsable ! »

« J’ai une idée : vous qui faites des leçons de morale à tout le monde, vous pourriez être le premier curé non religieux, chargé de régenter le comportement de vos semblables, en colportant la bonne parole. Bénissez-moi, mon père ! »

« Bon d’accord… »