Nos contradictions

« Je suis bourré de contradictions. Par exemple, j’aime bien être seul, mais les autres me manquent. Il faudrait inventer une espèce de solitude en étant entouré. »

« Tout le monde a ses contradictions. Moi, je n’aime pas les voyages, mais je me déplace quand même pour être sûr que je ne les aime pas. »

« C’est curieux, en effet, mais je fais pire : j’ai horreur des donneurs de leçons ce qui ne m’empêche pas d’en prodiguer autour de moi. Je suis horripilant. »

« Moi, je vote à gauche, mais je défends mes intérêts personnels d’abord, comme un bourgeois de droite. »

« Quand on est conscient de ses propres contradictions, ce n’est pas grave. L’ennui, c’est que je n’ai aucune envie de les surmonter. Je vis très bien avec. Avoir des contradictions n’empêche pas de bien vivre. »

« C’est mieux que de se les voir jeter en pleine figure. Moi, je ne supporte pas qu’on me mette en porte à faux avec moi-même, même si j’adore piéger les autres.»

« Après tout, mes contradictions sont une composante de ma richesse intérieure. Je n’aime pas Johny Halliday et hop ! Voici qu’on me voit à l’un de ses concerts. Quelle largeur d’esprit ! Je suis capable d’écouter toutes les tendances de la mode, sans ségrégation a priori. Je montre ainsi la profondeur de mes jugements puisque je me prononce en connaissance de cause. »

« C’est pas mal. Moi, il m’arrive de faire des dépenses somptuaires un jour, tout en vantant les mérites de l’épargne précautionneuse le lendemain. Je passe pour un homme habile qui sait gérer son patrimoine, tout en ne se privant pas. »

« C’est du grand écart. On n’est plus dans la simple contradiction interne, on passe au funambulisme intellectuel. Je vois que nous sommes entre hommes équilibrés. Figurez-vous que je plaide pour l’usage des transports collectifs en vertu de mes convictions écologiques, tout en prenant ma voiture particulière tous les jours. C’est tout de même plus pratique, on se sent chez soi et puis on évite la promiscuité. »

« Il n’y a pas de problème. Il faut savoir distinguer ce qui est bien pour la société et ce qui est agréable pour soi. Ainsi, il est tout à fait normal que les autres fassent du sport, alors que je suis plus tranquille en vivant allongé devant mon poste de télé. »

« Vous avez raison, c’est tellement plus agréable d’avoir à faire à des gens beaux et frais plutôt qu’à des silhouettes avachies ou adipeuses. »

« Il faut tout de même faire attention aux petits malins qui vous reprochent de ne pas mettre vos actes en conformité avec vos paroles. »

« Ce n’est pas grave. Il suffit de dénicher leurs propres contradictions et de les leur balancer en pleine face. Ils n’y reviennent pas deux fois. Aucun être normalement constitué peut se comporter de manière conforme à ses dires. Si c’était le cas, personne ne parlerait. De toute façon, nos contradictions seront là, alors autant ne pas se priver de dire n’importe quoi. »

Une Réponse à “Nos contradictions”

  1. 010446g dit :

    Ben oui! Pourquoi pas?

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Ascèse?

Laisser un commentaire