Leçon d’attente

« Il faut savoir attendre. »

« C’est compliqué, moi j’aime quand ça va vite. Je n’ai pas de temps à perdre. »

« Attendre est une école d’humilité et de démocratie. C’est chacun à son tour. Il n’y  pas de passe-droit. Personne n’est supérieur aux autres. »

« Euh… il ne faut pas se raconter d’histoires. Il suffit parfois de payer pour ne pas attendre. Par exemple, pour être privilégié au péage de l’autoroute, il suffit d’acheter le Pass. En fait, c’est comme tout, il y a un marché où l’on vous vend de la priorité dans les files d’attente. Surtout dans les endroits où il y a beaucoup de monde, les priorités sont rares donc chères. »

« Euh… ça ne marche pas encore aux urgences. Vous avez beau vous amener avec votre bobo, vous attendez six heures comme les autres. »

« C’est une exception et quelqu’un va bientôt inventer les urgences privées. »

« Les temps d’attente sont pourtant les seuls moments de réflexion. Si on les supprime, on ne va plus réfléchir à ce qu’on fait ou à ce qu’on est. »

« Ne vous inquiétez pas, on n’est pas près de résorber les embouteillages, ça vous donnera le temps de de penser à vos prochaines vacances pour longtemps. »

« A condition que je ne passe pas mon temps à pester contre les autres automobilistes. Parce que les temps d’attente sont aussi des temps de promiscuité, que ce soit devant un cinéma ou dans les files de supermarché. Il y a attente quand il y a du monde et quand il y a du monde, on multiplie les occasions de se disputer avec son prochain. »

« Mais on peut aussi être très calme en attendant. »

« C’est pour ça que je dis qu’il faut savoir attendre. Le calme, ça ne s’improvise pas. Il faut apprendre à se calmer. On a le temps puisqu’on le passe à attendre. Ne supprimons pas les temps d’attente. »

« Vous avez raison, mais alors il faudrait prendre des cours : comment ne pas s’énerver en attendant son tour ? »

« La première leçon consisterait à démontrer que plus on s’énerve, plus le temps d’attente semble long et plus on a envie d’engueuler quelqu’un, la caissière du supermarché par exemple, qui pourrait vous en vouloir en se trompant dans le montant de vos achats. »

« C’est ce que Einstein appelait la relativité du temps. Il n’est pas de la même durée selon votre état d’esprit. Ceci dit, même en étant parfaitement zen, quand votre dentiste a deux heures de retard, c’est compliqué de faire court. »

« Le vrai savoir-faire du spécialiste en attente consiste à ne rien faire, mais alors strictement rien. Être immobile, ne penser à rien, surtout ne pas regarder sa montre. Ce serait la deuxième leçon ! »

Une Réponse à “Leçon d’attente”

  1. jaclyn dit :

    en effet!

    Dernière publication sur Pas de nouvelles bonnes nouvelles : Le sac

Laisser un commentaire