Archive pour le 28 janvier, 2014

Encore les riches

28 janvier, 2014

« Il parait que je n’aime pas les riches. »

« Oui, on sent une pointe d’amertume quand vous en parlez. Ce n’est pas très joli-joli. »

« C’est une infamie. Moi, je ne suis pas très riche, mais je les aime bien, ils me permettent de rouspéter un peu contre ma propre condition. »

« Ce n’est pas très intelligent. D’abord, c’est une catégorie qui est mal définie. A partir de quand est-on riche ? Moi, je crois que vous fantasmez sur des gens qui peuvent s’offrir ce que vous ne pouvez pas acheter. »

« C’est un peu injuste, non ? »

« Euh… ils ont sans doute plus travaillé que vous pour parvenir à une meilleure situation ! »

« Ou alors, ils sont tombés dans une famille déjà riche qui leur a  transmis ce goût pour l’opulence. »

« Quoiqu’il en soit, vous ne devez pas les détester, ce n’est pas forcément de leur faute. »

« Il pourrait m’en faire profiter quand même. »

« Nous y voilà. Vous n’auriez pas de honte à accepter d’être assisté par les autres ? »

« Euh, si un peu… il faudrait que ce soit discret. »

« Et puis vous croyez que les riches sont plus heureux que vous ? L’important ce n’est pas le compte en banque, c’est de savoir si vous vous réalisez dans votre existence. »

« Euh… mais ça coute un peu de se réaliser. »

« La solution à votre problème, c’est de travailler. Créer votre entreprise. Ayez une idée géniale et d’ici peu, vous roulerez avec chauffeur. »

« Donc, si je comprends bien, il faut aimer les riches. »

« Euh… on n’est pas obligé, mais on peut éviter de les jalouser. »

« Sur qui puis-je exercer ma frustration, alors ? J’en ai beaucoup en réserve, il me faut un exutoire. »

« J’en sais rien. Essayez de dauber sur les joueurs du  PSG, les animateurs de télé, les chanteurs à la mode, la reine d’Angleterre et ses rejetons… »

« Bin non… ils sont tous très riches… Il faudrait que je trouve une catégorie de personnes enviables et assez pauvres. »

« Pff… ça court pas les rues. Vous avez essayé les artistes maudits. Ils ne touchent pas un rond, sont rejetés partout, mais eux au moins arrivent à exprimer leur créativité, ce que vous ne faites pas. Vous n’êtes pas un peu jaloux ? »

« Euh, je veux bien être maudit, mais en ayant de quoi manger et en dormant dans mon lit tous les soirs… »