Archive pour le 26 janvier, 2014

Banalités

26 janvier, 2014

« Je suis un être banal. Désespérément banal. Je n’ai aucune originalité. Je mange comme tout le monde, je m’habille comme tout le monde. Je pense comme tout le monde. »

« Et vous êtes content comme ça ? »

« Oui, je suis au moins sûr de ne pas me tromper. Si je fais erreur, nous sommes plusieurs dizaine de millions dans le même cas, ça me rassure. »

« Enfin, vous n’avez jamais envie de vous démarquer ? Je ne sais pas… aller au boulot en bermuda, par exemple ? »

« Non, je préfère qu’on me remarque pour mon travail que pour mes mollets, même s’ils sont intéressants. Ceux qui se croient originaux, sont des prétentieux qui estiment avoir trouvé un domaine où ils se pensent supérieurs aux autres. Ce n’est pas mon cas, je suis peut-être doué pour beaucoup de choses – ou pas – mais j’ai assez d’humilité pour ne pas le montrer. »

« Du coup, vous êtes très ennuyeux à fréquenter. »

« Et alors ? Lorsqu’on est banal, on est –par définition – comme le plus grand nombre. A partir de là, les gens banals sont sûrs de trouver aussi ennuyeux qu’eux. Entre ennuyeux, nous nous comprenons facilement. Si je devais fréquenter des originaux, je serais sûrement déstabilisé et peut-être même que j’aurais envie de me distinguer par une originalité. »

« Ce serait dommage, en effet. Prenons un exemple : ça ne vous embête pas de vous retrouver en maillot de bain sur la côte d’Azur, au mois d’août comme des millions de français, après avoir vécu l’enfer sur l’autoroute. »

« Pas du tout. Ce sont les vacances de tout le monde. On peut en parler entre connaisseurs à la rentrée. Je choisis les plages les plus bondées, pour être certain que mes collègues connaissent. Certains disent qu’ils ont trouvé des petites criques isolées pour se baigner, ce n’est pas très intéressant, personne ne les connait. »

« Bon, soit. Et vos façons d’écouter Jo Dassin en boucle, toute la journée. C’est original ! J’en connais pas beaucoup qui font ça ! »

« J’avoue, c’est mon point faible ! N’en parlez pas trop autour de vous, les spécialistes des émissions de variétés à la télé pourraient me mettre à l’écart, ne plus vouloir me parler. Je préfère discuter des groupes que tout le monde connait. Ils me cassent un peu les oreilles, mais j’ai l’air dans le coup ! »

« Je vois ! Ne vous en faites pas. De toute façon, vous avez le même costard que tout le monde, la même coupe de cheveux que les autres, vous vous précipitez à la neige au mois de février en restant au bar de la station comme vos voisins, vous vous brûlez dans vos barbecues d’été comme tous les français. Donc, tout va bien pour vous… »

« Euh… j’aime bien ma tranquillité et j’ai aucune envie de me torturer l’esprit pour en sortir. Les originaux sont d’abord des gens qui ont peur d’être comme les autres. »

« Vous avez au moins l’originalité de reconnaitre votre banalité. Ce n’est pas si courant. »