Archive pour le 19 janvier, 2014

Le Destin, le Hasard, la Volonté et tout ça

19 janvier, 2014

« Croyez-vous au Destin ? »

« Euh, non. Pas vraiment. J’ai du mal à imaginer qu’un petit scribouillard dans un coin du paradis ait rédigé, par avance, la vie de chacun, puis s’assure chaque jour, qu’elle se déroule conformément aux prévisions. Sans compter les risques d’erreurs. Imaginez un peu que le destin du Roi d’Angleterre est été affecté à un autre à la naissance ! »

« Je vous vois mal en Roi d’Angleterre. Ceci dit, ce n’est pas comme ça que ça marche ! »

« A la rigueur, le scribouillard pourrait faire son boulot en gros. Par exemple décider que tous ceux qui sont nés au mois de février ont le même destin. »

« Non, là… c’est de l’astrologie. C’est bon pour les journaux de mode. Je pense plutôt que vous avez quelque chose d’inné en vous qui vous guide dans l’existence, mais je ne sais pas qui a inséré cette chose dans votre raison. Un Esprit Malin, sans doute.»

« Bon, prenons un exemple. J’ai peine à croire que quelqu’un ait décidé à sa naissance que Zidane serait champion du monde en 98 et en plus marquerait deux buts de la tête, ce qui a été très rare dans sa carrière. Votre Esprit Malin doit être sacrément calé en foot. »

« Euh…l’Esprit Malin ne décline pas les existences dans ce niveau de détail. Il s’est sans doute contenter de décider que Zidane serait un grand sportif. Après, il a laissé faire le Hasard. Le Hasard est là pour s’occuper des détails. »

« Et la Volonté ? Qu’est-ce que vous faites de la Volonté ? Votre Esprit Malin a peut-être décidé que je serai un grand sportif, sauf que je n’ai aucune envie de me bouger. Je suis très bien devant mon poste de télé. »

« En réalité, il est probable que vous avez été programmé pour être un velléitaire. Le genre de type qui veut faire des tas de choses et qui ne fait rien. A mon avis, votre Destin, c’est ‘sportif velléitaire’. Il y en a beaucoup. »

« Je voudrais bien dire deux mots à l’Esprit qui a écrit ça. Ce n’est pas possible qu’il ait décidé de tout. Par exemple, quand j’ai rencontré Ginette, je suis le seul à avoir décidé de me marier avec elle. Je me suis peut-être trompé, mais c’est moi qui décide de moi ! Non, mais alors ! »

« Vous ne comprenez pas bien. Votre vie est réglée au départ dans les grandes lignes. Vous avez le droit de dévier de votre destinée, mais une force invisible vous remet irrésistiblement dans le droit chemin. »

« C’est assez consternant ce que vous dites. Ça revient à dire que, lorsque vous êtes né brigand, vous restez brigand jusqu’à la fin. »

« Euh…non, le Destin est surveillé par des Chefs. Les lignes ne sont pas toutes droites, il y a des carrefours qui sont aménagés de telle façon que vous pouvez décider à chaque étape de prendre le bonne ou la mauvaise route. »

« Finalement, tout ça, c’est une question de GPS. »