Archive pour le 7 janvier, 2014

Leçon de vocabulaire

7 janvier, 2014

« Je connais des mots très rares qui ne figurent pas dans les dictionnaires. Je vous donne un exemple : cénote. Vous savez ce que c’est ? »

« Non. »

« Eh ben, je vais vous  le dire. C’est une sorte d’effondrement de terrain généralement rempli d’eau. C’est comme un puits qui se creuse naturellement. On en trouve surtout en Amérique du Nord. Même les mayas connaissaient ça. »

« C’est intéressant. Si ma maison disparait dans un trou d’eau, je saurais dénommer le phénomène. Je vous remercie. Vous en avez d’autres ? »

« Oui, la cuisine est pleine de mots inconnus des académiciens. Par exemple, les pakoras ! Ce sont quoi, je vous le demande… Ne prenez pas cette mine éberluée. Les pakoras sont des beignets de légumes.»

« Je demanderai à ma femme d’en faire. Je fais bien d’attendre le métro avec vous, j’apprends des trucs. C’est mieux que de regarder son téléphone. »

« Oui, quand les gens attendent quelque chose, ils ne font que des bêtisés : ils passent des SMS qui ne servent à rien, se curent le nez ou les dents, rajustent leurs cravates… Leurs visages se déforment vilainement : ils prennent l’air exaspéré ou colérique ou alors ils n’ont pas d’expression du tout comme s’ils allaient à un enterrement. Moi, je suis toujours très content d’attendre parce que c’est un moment où je m’instruis. Vous savez ce que c’est qu’une plosse ?… Non ? C’est une petite prune sauvage qu’on trouve dans le centre de la France. Remarquez, c’est du vocabulaire régional. Vous aurez du mal à placer ça dans une réunion de service. »

« Vous n’auriez pas un mot, un peu obscur que je pourrais placer devant mon directeur de façon à me faire bien voir. »

« Essayez : submarginal. Moi, j’ai essayé, il a fait semblant de comprendre, ça s’est très bien passé ! »

« C’est pas mal. C’est le genre de mot à l’allure technocratique que tout le monde fera semblant de connaître pour ne pas avoir l’air dépassé par la modernité. »

« Ça se place très bien. Par exemple, si vous une réclamation d’un client sur les bras, vous pouvez dire que c’est submarginal en prenant une moue dédaigneuse. Tout le monde comprendra que ce n’est pas important. Ou alors, si vous êtes embêté dites que le déficit de votre budget est parfaitement submarginal. Vous lirez le soulagement sur les visages qui vous entourent. »

« Très bien. Et qu’est-ce que ça veut dire submarginal ? »

« Près du bord, près de la marge… On peut parler d’un être submarginal, c’est-à-dire d’un homme proche de l’exclusion. »