Sortir du Moyen-Age

« Au Moyen-Age,  dans un fief, il y avait les seigneurs, ses vassaux, et le peuple. Maintenant,  c’est mieux, il y a les directeurs, les directeurs–adjoints, les chefs de service, les adjoints, les chefs de projet etc… »

« On se faisait la guerre pour un oui, pour un non. Aujourd’hui, on est entre individus civilisés. Il n’y a plus de guerre dans les entreprises ou entre entreprises. »

« Ah bon ? »

« Et puis, il y avait des tournois ou auparavant les jeux du cirque. C’était très cruel. Heureusement que tout ça a disparu dans la nuit des temps. »

« Oui, à propos, vous venez voir le match de foot demain soir. Entre les deux premiers, ça va surement être sanglant. »

« Et puis, il y avait des enlèvements entre seigneurs avec demande de rançon à la clé. Même François Ier a dû payer pour faire libérer ses fils. »

« Ça me fait penser que le mercato n’est pas fini. Il parait que le Real Madrid a mis la main sur un joueur à 100 millions d’euros ! »

« Ce n’est pas du tout pareil. Aujourd’hui, on traite une affaire, on ne négocie pas des personnes. Il ne faut pas confondre. La civilisation a évolué. Il y a mille ans, l’Eglise était toute puissante et on vous excommuniait pour un oui, pour un non. Aujourd’hui, vous pouvez penser librement. Croire ou ne pas croire. »

« Euh… il y a quand même intérêt à croire ce qu’on vous dit au journal de vingt heures et qui est repris par tous les hebdomadaires, sinon vous passez pour un original et personne n’a vraiment envie de parler à un marginal. »

« Vous ne seriez pas en train de vouloir me démontrer que la société ne change pas et que l’homme sera toujours l’homme. Et les progrès de la médecine et de la science, qu’est-ce que vous en faites ? Hmm ? »

«Je reconnais qu’on vit plus longtemps qu’au Moyen-Age, ça donne le temps de se faire à cette idée. On connait mieux le corps humain et toutes les saletés qu’il est susceptible d’attraper. C’est rassurant. »

« Et les arts. On a quand même progressé. »

« Absolument. On est passé de la chanson de geste au rap. Je ne comprends pas toutes les paroles des chansons, mais il parait que c’est beaucoup mieux. »

« Vous n’êtes jamais content. Voudriez-vous retourner au Moyen-Âge ? »

« Ce n’est pas la peine, on n’en est jamais vraiment sorti. Mais on pourrait passer à la Renaissance, ça ne m’ennuierait pas. Il y avait des architectes dans ce temps-là. Vous avez vu les châteaux qu’ils construisaient ? C’était autre chose que nos immeubles cubiques. Et puis, il y avait Gutenberg… maintenant, je n’arrive plus à lire sur mon smartphone… »

Laisser un commentaire