Tirets

Louis avait renvoyé Jeanne et Ginette dos-à-dos.

Puis il connut Louise par le bouche-à-oreille.

Ils furent d’abord au coude-à-coude.

Puis ils se rencontrèrent de cinq-à-sept

Dans des tête-à-tête enfiévrés

Ensuite, ce fut des danses,  joue-à-joue

Puis le bouche-à-bouche.

Louise suivit Louis pas-à-pas

Jusque dans son pied-à-terre

Dont elle jugea la décoration un peu tape-à-l’œil

Et qui n’avait pas le tout-à-l’égout.

Elle trouva qu’il jouait les fiers-à-bras

Et préféra s’en retourner dans son magasin de prêt-à-porter.

Laisser un commentaire