Sortir du lot

 « J’ai fait un exploit. J’ai empêché une vieille dame de se faire écraser. »

« C’est bien, mais c’était un peu votre devoir de citoyen. »

« Peut-être, mais j’ai pris des risques insensés pour ma propre vie. Vous vous rendez compte ? Le tramway arrivait à toute allure ! »

« Vous avez été interrogé par les journalistes ? »

« La télé est venue, mais je leur ai dit que je ne voulais pas tirer un profit personnel d’un geste aussi naturel. »

« Et alors ? »

« Ils ont loué ma grande modestie et puis ils sont partis. J’ai été obligé de me rabattre sur la presse écrite, mais ils n’ont consacré que trois lignes à mon exploit à cause du championnat du monde de baby-foot. »

« Du coup, personne n’est au courant de votre valeureux courage. »

« Oui, c’est bien pour ça que je vous en parle. Vous pourriez le dire autour de vous en laissant entendre que je ne veux surtout pas ébruiter cette affaire. N’oublions pas que je suis très modeste. Avec un peu de chance, on me couvrira de louanges pour mon exploit et pour ma modestie. »

« Je vais voir ce que je peux faire, mais ce n’est pas simple. Vous ne pourriez pas faire un autre exploit ? Et puis cette fois, n’envoyez pas promener les journalistes de la télé. Un passage au journal télévisé de 20 heures, ce serait plus simple pour votre notoriété. Ce serait plus facile pour moi. »

« Euh… le problème, c’est que je ne passe pas tous les jours à côté d’une personne âgée qui risque de se passer sous les roues d’un tramway. Vous n’auriez pas plutôt une circonstance dans laquelle je pourrais me distinguer en sauvant la moitié de l’humanité ? »

« Vous pourriez peut-être découvrir un médicament contre une maladie rare… »

« Euh… ce n’est pas vraiment ma branche d’activité. Au service de nettoyage municipal, on n’a pas tellement l’occasion de se pencher sur ces questions. »

« Ou bien alors, vous pourriez qualifier l’équipe de France pour la finale, en marquant trois buts contre le Luxembourg. Là, vous serez élu l’homme de l’année, ça ne fait pas un pli. »

« C’est que le sélectionneur n’a pas encore pensé à moi. »

« Et si vous ne faisiez pas d’exploit. Je connais des millions de gens qui ne sont pas du tout héroïques et qui se portent très bien. »

« Il y a aussi des millions de gens qui mangent des épinards, alors que moi, je n’aime pas les épinards ! »

« Bon… et la vieille dame, elle n’est pas reconnaissante de votre exploit ? »

« Euh.. non… elle a des trous de mémoire. Elle ne se souvient plus de moi. »

« Vous avez très mal choisi votre exploit. J’ai une idée : ne faites plus rien. Laissez tout le monde se faire écraser. Ayez une vie banale, sans intérêt. On pourra peut-être la citer en exemple de médiocrité. Les psychologues pourraient l’étudier en détail. Vous devenez un sujet d’étude scientifique. On se demandera dans les grands séminaires internationaux comment un homme peut avoir une existence aussi nulle. »

« C’est pas mal, en effet. »

« Ce serait surtout plus reposant pour les autres. »

Laisser un commentaire