Archive pour le 13 octobre, 2013

Il faut que quelque chose sepasse dans ma vie

13 octobre, 2013

« Je vous signale que je vous drague. »

« Ah bon ? Je ne ris pas beaucoup. D’habitude, quand on me drague, l’homme cherche à me faire rigoler. Mais vous… »

« C’est que je ne connais pas beaucoup d’astuces. Alors je préfère dire que je vous drague pour que vous soyez au courant. »

« Certes, mais enfin il faut que vous le démontriez matériellement. »

« Et si je vous lance des regards expressifs, comme ça. »

« Ce n’est pas très intéressant, on dirait que vous regardez un bock de bière… Il faudrait que vous vous adressiez aussi à mon intellect pour que je vous trouve un intérêt quelconque. Je ne suis pas un animal. »

« Le problème, c’est que je n’ai aucun talent. »

« Même pas un petit. Vous savez bien faire quelque chose d’original ? »

« Bin non, c’est même assez consternant. Je vis comme une machine… »

« Ce n’est pas très draguant, en effet.  Comment voulez-vous que je sois séduite ? »

« Mais vous n’avez pas besoin d’être séduite. Au contraire, si vous me rejetez d’un air hautain, ça m’arrangera ? »

« Comment ça ? »

« Oui, j’aurai  l’impression d’un drame sentimental dans ma vie de machine. C’est bien mieux que rien du tout. »

« Evidemment, vu comme ça… Vous avez d’autres drames en vue ?… Parce qu’on peut en chercher ensemble pour remplir votre existence. »

« Euh… en ce moment ça va : l’équipe de France a encore été battue par le Luxembourg. C’est pas mal : je me sens très humilié. Meg Ryan a été quittée par son petit ami. C’est Ici Paris qui l’affirme : je suis révolté. Mon bistrot habituel, accablé par la concurrence et les charges, va fermer : je suis indigné pour un bon moment.  Donc, j’ai mon lot d’émotions… négatives, mais enfin de quoi me sentir vivre quand même. »

« Donc si je vous dis que vous m’indifférez complètement, je vous fournis un souci supplémentaire pour animer votre vide intérieur. »

« Tout à fait, je vous remercie. Si vous me disiez que je vous intéresse, je serais bien embêté. Je me demanderais ce que vous pourriez me trouver et puis la conséquence, c’est que je me trouverais encore confronté à la vacuité de ma personnalité. Ce ne serait pas très sympa de votre part ! »

« En effet, je m’excuse d’avance… »