Archive pour le 29 septembre, 2013

Une leçon de vie

29 septembre, 2013

« J’ai horreur des donneurs de leçons. Souvent, je pense au nombre de personnes qui m’ont expliqué comment me comporter sur Terre : les parents, les instits, les profs, les chefs de services, les curés, les femmes, mon voisin… Je me demande si tous ces gens-là ont été assez irréprochables pour avoir eu la prétention de me guider. »

« Euh… peut-être pas, mais ils ont certainement voulu vous faire part de leurs expériences, même négatives, pour vous aider. »

« Bin… non, moi je crois que la plupart d’entre eux s’autorisent à savoir ce qui est bien et ce qui est mal. C’est une façon de se prendre pour le Bon Dieu. »

« Vous exagérez. Ces gens ont voulu vous aider à vous insérer dans une société dont il faut connaître les règles. »

« Et mon libre-arbitre ? Et mon envie de changer les règles ? Et ma créativité ? Vous vous rendez compte de ce qui ce serait passer si on avait donné des cours de peinture à Picasso ou à Michel-Ange. »

« Oui, mais enfin pour créer, il faut commencer par prendre des leçons de technique. »

« Peut-être pour dessiner. Mais pour vivre, est-ce que quelqu’un peut se donner le droit de détenir un savoir-faire universel. Par exemple, au catéchisme, on apprend qu’il est mal de mentir. Vous n’allez pas me dire que vous ne mentez jamais dans la vie courante. Vous passez votre temps à berner vos clients pour qu’il vous achète vos produits. »

« Euh… il y a les principes moraux d’une part et les affaires de l’autre. »

« Je ne vous le fais pas dire. Autrement dit, tous ces gens qui ont voulu m’apprendre à vivre m’ont abreuvé de leurs contradictions. C’est un petit miracle, si je suis un homme équilibré et réfléchi. »

« Bon… prenons le problème autrement. Vous n’êtes pas obligé d’écouter et de mettre en pratique ce que les autres ont tenté de vous apprendre. C’est comme une boite à outils que vous utilisez ou non, en fonction des besoins. »

« D’accord, mais si je ne tiens pas compte de ce que me disent les autres, ils me le reprochent amèrement, surtout si j’échoue dans mes entreprises. J’ai horreur qu’ils me disent qu’ils m’avaient bien prévenu que j’allais me planter. »

« Dans ces conditions, il ne vous reste plus qu’à faire ce que vous voulez sans tenir compte de l’opinion d’autrui. Qui sait ? Peut-être que vous allez inventer quelque chose de génial comme Picasso ou Michel-Ange. »

« Euh… C’est ce que vous me conseillez ? Vous voyez, vous êtes encore en train de me faire la leçon et d’orienter ma personnalité. Finalement, je ne vais pas vous écouter, je vais faire comme disent les autres et me conformer aux règles de la vie en société. Il suffit que je les comprenne. »

« Ça ne va pas être drôle. »