Archive pour le 18 juin, 2013

Croire ou ne pas croire

18 juin, 2013

« Je ne sais pas si je dois croire à l’au-delà. J’hésite ».

« A 70 ans, il faudrait vous décider. L’heure des comptes ne va pas tarder à sonner. Si vous y croyez, il faudra être clean. Si vous n’y croyez pas, vous risquez une surprise.»

« Si j’y crois, il faut que je sois sympa avec les autres. Mais si l’au-delà n’existe pas c’est peine perdue. Par contre s’il existe, j’espère que les autres seront corrects avec moi. A défaut, je pourrais prendre ma revanche sur ceux qui m’ont contrarié de mon vivant. »

« Euh… bin non, ça dépend des règles en vigueur dans l’au-delà. Il se peut qu’on soit tous obligés de s’aimer les uns les autres. »

« Il faudrait que j’aime tout le monde ? Même Dubout ? La vie va être infernale. Il faudrait un au-delà où je puisse régler son compte à Dubout. »

« Je crains que ce ne soit pas possible. Rendez-vous compte : l’au-delà, vous y êtes pour l’éternité. Vous n’allez pas passer votre temps à vous chamailler avec Dubout, alors autant arrêtez tout de suite ! »

« Il vaudrait peut-être mieux que l’au-delà n’existe pas et que je casse la figure à Dubout tout de suite. Ce serait plus sûr »

« Bin… non, ça ne va pas être possible non plus. Si tous ceux qui ont envie de battre leur voisin se laissent aller à leur agressivité, la vie sur Terre va être impossible. Vous ne pourrez plus faire un pas dans la rue sans craindre que quelqu’un vous tombe dessus. C’est d’ailleurs pour ça que la croyance en un au-delà existe. Comme ça, les gens comme vous ont un doute à l’esprit : ils hésitent à se venger tout de suite. Ils craignent de se tromper, car si l’au-delà existe contrairement à leur opinion, ils pensent que tous les Dubout du monde pourront y prendre leur revanche … »

« Donc, résumons-nous : si je crois dans l’au-delà, je serais probablement obligé d’aimer Dubout, si je n’y crois pas, je ne peux pas lui mettre une raclée dans la crainte que l’au-delà existe quand  même et que Dubout puisse se venger sur moi… Oui, mais… Vous m’avez dit que tout le monde devra s’aimer, donc Dubout ne pourra rien… je vais donc pouvoir lui régler son compte tout de suite ! »

« Euh… non ! J’ai dit que le principe d’amour était une hypothèse. En fait, personne ne sait s’il y a une vie dans l’au-delà, ni quelles seront les règles de vie commune. Donc, c’est le doute sur tout ça qui vous oblige à vous tenir tranquille sur Terre pour éviter d’éventuelles représailles dans une autre vie. »

« Donc moralité… ? »

« Vous faites bien d’hésiter quant à l’existence d’une vie post-mortem. Comme ça, vous ne penserez pas trop à vos démêlées avec Dubout qui n’en valent pas la peine. »

« Autrement dit, il faut que je vive avec un doute à l’esprit. Dubout va sûrement en profiter pour me toiser d’un air arrogant dès qu’il va me croiser.»