Archive pour le 4 juin, 2013

Diversité culturelle

4 juin, 2013

« Vous ne me respectez pas beaucoup ! ».

«Moi, je veux bien mais comment on fait pour vous respecter ? ».

« Par exemple, on me salue quand j’apparais, on a l’aird’avoir de la considération pour ce que je dis, on peut même me dire que c’est intéressant et qu’on en tiendra le plus grand compte ».

« Dites-moi quelque chose d’intéressant pour voir ce que je peux faire ! On ne sait jamais… ».

« Nous sommes en pleine crise ».

« Oui, ça j’avais remarqué. Je respecte votre capacité à dire ce que tout le monde sait. Si, si ! Si vous n’étiez pas là, je me demande comment on ferait pour porter un diagnostic aussi précis ».

« Vous voyez, vous recommencez vos sarcasmes. C’est un signe. Vous vous croyez infiniment supérieur à moi. Remarquez que vous avez raison, je n’ai pas autant de culture que vous. Vous faites partie des gens qui peuvent dire quelque chose d’intelligent sur n’importe quel sujet sans préparation. J’admire ! Respect ! ».

« Il est vrai que mes longues études supérieures m’ont préparé à affronter tous les combats de la vie. Je vous remercie de respecter mon remarquable esprit de synthèse. Finalement, vous n’êtes pas aussi  nul que vous en avez l’air. Mais c’est difficile pour moi de me mettre à votre niveau. Ceci dit, je vous remercie d’exister, ça me permet de mesurer le chemin que j’ai  parcouru ».

« Moi aussi, je vous remercie d’exister. Sans vous je ne saurais pas à quoi ressemble une pensée élevée, un vocabulaire riche, un discours habilement structuré. C’est vraiment intéressant, je vous assure. Quand on compare ce que vous dites à ce que je balbutie, on comprend tout de suite où est le pouvoir et le science ».

« Puisqu’on en est aux remerciements, je tiens aussi à vous remercier chaleureusement de votre lucidité. Je rencontre tellement de gens qui s’imaginent pouvoir rivaliser avec moi sur le plan intellectuel qu’il fait bon discuter avec quelqu’un de modeste. Je respecte votre modestie. Continuez ! L’humilité vous va très bien ! ».

« Je vais faire pour le mieux, mais je ne promets rien. Parfois, je dis des choses qui ont du sens sans le faire exprès. Des éclairs d’intelligence peuvent m’échapper. Il n’est pas facile de rester à sa place culturelle. Je vais peut-être résilier mon abonnement au théâtre, ça m’aiderait ».

« Oui, ce serait bien pour vous. Et puis si vous pouviez arrêter de lire aussi. Surtout des trucs qui pourraient élever votre niveau de compréhension des mécanismes socio-économiques. Je ressens vos lectures comme une véritable agression à mon égard. Une espèce de tentative de putsch, si vous voyez ce que je veux dire. Regardez la télé. Comme ça, vous n’aurez pas le temps de faire quelque chose qui forme votre capacité à raisonner ».

« Vous avez raison. Et je vous ferai un compte-rendu pour que vous compreniez  mon vide intellectuel. Si chacun admire ce qu’il y a de mieux chez l’autre, nous nous entendrons beaucoup mieux ».