Archive pour le 6 mai, 2013

Diable ! Mon Dieu !

6 mai, 2013

Luigi mène un rythme endiablé.

C’est un sacré malin.

Mais sa tante lui a offert un aspirateur.

Il ne sait pas quoi en faire.

Le ménage n’est pas son truc : il laisse Luce y faire.

Il lui a promis des monts et merveilles.

Luce est un ange.

Elle a de l’esprit.

On lui donnerait le Bon Dieu sans confession.

Luigi devrait l’emmener dans un endroit paradisiaque.

Evaluons-nous !

6 mai, 2013

« Quels sont vos objectifs ? Vous devez avoir des objectifs, c’est obligatoire dans votre métier ou chez vous. Sinon vous vivez très mal. Alors ? »

« Euh … »

« Bon, je vais vous aider. Hier, vous êtes allé chez le charcutier. Dans quel objectif ? »

« Bin, je voulais me payer une petite andouillette. »

« Et vous êtes revenu avec deux tranches de jambon ! Mais vous avez complètement échoué dans la poursuite de votre objectif ! N’ayez crainte, ça arrive. Nous allons examiner les raisons de cet écart. »

« Bin, quand je sui arrivé chez le père Marius, j’ai vu ce jambon cuit à l’os qui me semblait diablement appétissant. J’aime bien me faire un petit plaisir de temps en temps ! »

« Un Quoi ? Mais vous n’y êtes pas du tout. Si tout les gens cherchent le plaisir, le monde va marcher sur la tête ! C’est incohérent ! Et pourquoi ne pas vous rouler dans la luxure, pendant que vous y êtes ! »

« Si je comprends bien, se fixer des objectifs, c’est encore une survivance des principes de la civilisation judéo-chrétienne. On n’est pas là pour se faire plaisir ! Et non seulement il ne faut pas s’adonner à ses impulsions, mais encore on est condamné à se fixer soi-même ses propres contraintes sous le fallacieux prétexte d’avoir un comportement cohérent qui soit en harmonie avec les nécessités de l’ordre social. »

« Bon, écoutez, je vois que vous n’avez rien compris à la démarche. Je vais encore vous aider. Quel est votre objectif pour dimanche prochain ? »

« Faire du vélo. »

« C’est bien, ça. Vous voyez quand vous voulez… Maintenant, nous allons mettre une action concrète en face de cet objectif. »

« Bin, je vais monter sur la selle et tourner les pédales avec les pieds… »

« Bon, passons. Maintenant, il faut un indicateur qui vous dira si vous avez réussi à atteindre votre objectif. »

« Euh… Je suis peut-être capable de savoir tout seul si j’ai fait du vélo ou pas. Je n’ai besoin de personne… »

« Halte-là ! On ne peut pas être à la fois juge et partie. Il faut une évaluation externe de la réussite de votre action. Sinon comment allez-vous apprécier sa réussite ?»

« Je verrai bien si je me suis fait plaisir ou non… »

« Pff… vous êtes décourageant. Je suis en train de louper mon objectif de vous apprendre à conduire votre vie. D’habitude, les gens normaux ne me posent pas autant de problèmes. Avec votre mauvais esprit, vous n’arriverez à rien.»