Risque tout

 «Vous aimez prendre des risques ? »

« Euh… bin non, pas trop ». 

« Vous avez tort, c’est très bien vu de prendre des risques. Vivre dans la sécurité, c’est vivre à la pépère. Ce n’est pas trop valorisant pour votre image de marque. Et puis, de toute façon, c’est obligatoire maintenant. Que vous traversiez la rue ou que vous signiez un contrat, vous devez prendre des risques ».

« Ah bon ? Pourquoi ? ».

« Si vous ne le faites pas, vous n’êtes qu’un assisté autant dire pas  un grand-chose. De plus, prendre des risques, ça permet aux assurances de faire des affaires. Au niveau où en est l’économie, vous n’allez pas renâcler ! Ce serait mal ! »

« J’aimerais mieux passer pour un pépère. Ce n’est peut-être pas comme ça que je vais me faire remarquer, mais c’est meilleur pour mon stress ».

« Allons ! Allons ! Faites un effort ! Essayez d’aller en vacances par avion un jour de grève par exemple. En faisant l’hypothèse que c’est justement votre vol que la compagnie choisira de faire partir parmi  une centaine d’autres qu’elle annulera ».

« Je n’ai pas envie de passer trois jours, assis par terre dans l’aéroport. Vous n’auriez pas un peu moins risqué ? ».

« Je vous vois venir. Vous ne voudriez pas signer un contrat de travail à durée indéterminé pendant qu’on y est ? Ou alors jouer en Bourse avec la certitude de ne pas perdre de l’argent ? Et puis peut-être aussi vous marier en étant sûr de ne pas divorcer ? … Ce serait un peu trop commode !» 

« Bin oui… En tous cas, je me sentirais mieux dans ma vie ».

« Vous n’avez pas à vous sentir mieux. Vous vous rendez compte ? Si tout le monde avait raisonné comme vous, Christophe Colomb serait resté benoitement à la maison, Gutenberg aurait continué à copier ses livres à la main, Poulidor aurait cultivé son jardin… »

« Bon d’accord, alors je fais quoi ?… ».

« Bon, on va y aller par étapes. Pour commencer, vieillissez. Ne faites pas trop de sport en espérant que votre patrimoine génétique vous mettra à l’abri des maladies de la dégénérescence. Puis prenez une assurance complémentaire contre ce risque. La plus onéreuse possible. Ensuite mariez-vous, vous avez une chance sur deux de vous en sortir. C’est pas mal, non ? Là, je ne crois pas qu’il y ait déjà des assurances contre ce risque, mais ça pourrait venir. Enfin, jouez ce qui vous reste d’économies en Bourse. Là, c’est sans filet. Votre courage vous vaudra une grande estime… ».

« Et si je finis sur la paille. Hein ? Vous viendrez peut-être me faire part de votre estime ? »

« Non, j’ai pas trop envie de fréquenter les loosers. J’ai une autre idée : monter votre propre compagnie d’assurances… 

Laisser un commentaire