Archive pour le 10 février, 2013

Le deuxième homme

10 février, 2013

« Au début, il y avait un deuxième homme. Celui dont on ne parle jamais. Il s’appelait Georges. Adam l’a bien connu. »

« Vous êtes sûr de vos informations ? »

« Certain. On ne parle jamais de Georges car Eve a choisi Adam, ce dont le grand Georges s’est trouvé fort marri. »

« Il n’y avait donc pas de deuxième femme. »

« Si, elle se nommait Thérèse. Mais elle n’était pas d’un physique suffisamment avantageux pour intéresser Georges. Elle est décédée vieille fille. »

« Qu’est devenu Georges ? »

« Il s’est vengé de son insuccès féminin. Figurez-vous qu’il était fort et très habile dans la chasse à l’ours. Il en tirait de très belles peaux, très chaudes pour passer l’hiver. Adam, lui préférait la cueillette des cerises. C’était beaucoup moins risqué. Et comme il avait charge de famille, il fallait qu’il prenne soin de sa santé. »

« Qu’arriva-t-il ? »

« Il arriva que la famille d’Adam avait froid dans sa caverne d’une part et qu’elle était fréquemment atteinte d’indigestion de cerises d’autre part. Adam prit donc la décision de proposer à Georges d’échanger des peaux de bêtes contre des paquets de cerises. Les deux hommes se rencontrèrent pour négocier leurs marchandises. »

« Ce n’était pas idiot. »

« Au début, tout allait bien. Adam obtenait une belle peau d’ours pour 10 paquets de cerises. Mais Georges qui était d’une carrure athlétique consommait beaucoup de fruits. Il se prit à penser qu’il pouvait obtenir 12 paquets de cerises contre chacune de ses parures. Comme Adam renâclait devant cette hausse des prix inopinée, Georges eut une idée (et c’est là que sa vengeance prend corps). Il se dit qu’il lui suffisait d’attendre l’hiver et  des grands froids pour obliger Adam à accepter les nouvelles conditions du marché. »

« Et alors ? »

« Les prévisions de Georges s’avérèrent exactes. L’hiver suivant fut particulièrement rigoureux et Adam fut dans l’obligation de consentir aux conditions d’échange imposées par Georges pour protéger sa famille des basses températures. »

« Ce n’est pas très généreux de la part de Georges. »

« Oui, mais en attendant, la vengeance de Georges a été terrible. Nous en pâtissons encore, nous les descendants d’Adam qui ne sommes pour rien dans leurs histoires. Georges venait d’inventer le capitalisme et la spéculation. »