Tous sur Facebook

« Je suis sur Facebook  maintenant… tu pourrais t’y mettre aussi. Comme ça, on serait amis ».

« Mais ça fait vingt ans qu’on est amis, ça suffit pas ? ».

« Bin…. Ce n’est pas pareil. Quand on est simplement amis, on ne peut pas s’envoyer des trucs par Internet. C’est pas terrible ».

« On s’aime bien pourtant. On peut parler, rigoler, boire un coup. Picoler ensemble sur un canapé en hurlant comme des imbéciles par le biais de Facebook, c’est compliqué ! »

« Peut-être, mais enfin par Facebook, on peut s’envoyer des choses. Par exemple, le CD d’un groupe anglo-saxon complètement déglingué que personne ne connait ».

« Oui, mais les groupes anglais, je m’en fous complètement. Moi, j’en suis resté aux Beatles. A la rigueur les Rolling Stones ».

« Bon, alors je vais lancer une nouvelle communauté sur Facebook. Ce sera la communauté des gens qui n’ont pas d’amis sur Facebook, ça va être gai ! »

« Ecoute, tu devrais demander à Marius, il est au chômage. Il n’aura rien d’autre à faire. Et puis, il n’aime pas les séances de canapé-foot-bière. Il est plutôt jus de fruit. Pamplemousse de préférence. Il n’est pas contrariant. Il est toujours copain avec tout le monde ».

« Bin… non, moi je veux pas un copain, je veux un ami sur Facebook ».

« Il y a une différence ? »

« Evidemment, avec un ami, on dit des choses intelligentes. Avec un copain, on se tape sur le ventre. Ce n’est pas pareil. Marius ne suit pas l’actualité musicale des groupes déjantés. Il ne connait pas beaucoup de vannes pourries. Il n’aime pas regarder les videos scandaleuses qui traînent sur le Net. Il passe son temps à lire des livres en papier sur son lit. Ou alors, il va souvent à l’Opéra. A l’Opéra, tu te rends compte ? Comment veux-tu être amis sur Facebook avec ce genre de palmarès ? ».

« Bon alors, vois avec Marie-Louise ».

« Pas possible. Elle ne sait pas brancher son PC. Et puis elle va me faire toute une théorie sur la communication virtuelle. Je n’ai pas tout suivi, mai j’ai cru comprendre que plus tu as des amis sur Facebook, moins tu en as en vrai. Autrement dit plus t’as d’amis, plus t’es seul. Tu y comprends quelque chose toi ? »

« Et Gérard ? »

« C’est encore pire. Il a inventé son propre réseau social. Mais il est seul à y accéder. Il dit que le concept d’ami informatique, c’est du vent et que, dans ces conditions, se parler à soi-même, c’est un peu crétin mais ce n’est pas plus idiot ».

« Euh…. Il a peut-être un petit peu raison ».

Laisser un commentaire