Archive pour le 14 novembre, 2012

A notre rayon mercerie

14 novembre, 2012

Il ne faut pas que je me raconte un tissu de mensonges.

Je ne vais pas me draper dans ma dignité.

J’ai les jambes en coton.

J’ai froid, il faut que je me trouve une petite laine.

Je ne vais pas tarder à mettre les voiles.

Je n’aurais jamais du quitter Tulles.

Je n’ai pas la fibre campagnarde.

Je n’ai pas le cuir assez épais.

Maria me faisait pourtant des yeux de velours.

Je l’inviterai, nous nous ferons une toile.

Puis nous dinerons, d’une purée mousseline.