Archive pour le 27 septembre, 2012

Vive l’autorité !

27 septembre, 2012

« Veuillez m’excusez, quelques ordres à donner… »

« Vous avez encore des gens à qui vous pouvez ordonner quelque chose ? »

« Non, mais je fais semblant, ça me rassure. »

« Vous avez raison. Moi, tout le monde me commande. Chacun exerce un petit bout de direction sur moi. C’est comme ça depuis la restauration de l’autorité. Ma femme, mon curé, mes chefs, mes gamins… Les tyrans ne manquent pas. Je dois obéir à tout le monde. Avec soumission et fidélité, sinon, je suis un très mauvais citoyen. L’autorité est nécessaire à la vie collective. Enfin, il parait… »

« Je connais ça. Et en plus, si vous obéissez sagement comme on vous le demande en ayant l’air de manquer d’autorité, on vous reprochera de manquer d’autorité et on abusera de votre soumission. C’est paradoxal. »

« Remarquez qu’on arrive à finasser. Quand vous avez plusieurs chefs, vous pouvez essayer de les mettre en contradiction les uns avec les autres. C’est facile. Pendant qu’ils se disputent, vous êtes tranquille. Par exemple : essayez d’introduire un sentiment de fraternité au bureau en soutenant que vous êtes dans une grande famille. Tout le monde sera bien embêté, car personne ne peut se payer le luxe de ne pas être d’accord sur la nécessité de la fraternité. De là à l’introduire dans un monde que chacun sait hautement concurrentiel… »

« Je vais essayer. »

« Ça va mettre une certaine pagaille, mais pendant ce temps là, plus personne n’osera vous donner des ordres. Pendant que vous y êtes, vous pourriez aussi introduire des valeurs d’entreprises dans votre ménage : rentabilité, rationalisation des processus productifs, compression des coûts. Personne ne s’opposera à la perspective d’avoir un peu plus d’argent à la fin du mois. Votre femme sera admirative et ne vous commandera plus à tout bout de champ. Peut-être même que vous pourrez lui faire des remarques sur sa tendance à vider le cumulus d’eau chaude pour ses ablutions. »

« Vous croyez ? Ce serait un renversement dans le jeu du pouvoir au sein du couple. Elle ne va pas être contente. »

« Il faut savoir ce que l’on veut. Le pouvoir est un tigre de papier. Il faut peu de choses pour le déstabiliser. En un mot : le pouvoir est à votre portée ! »

« Vous croyez ? Je n’ai pas tellement l’habitude… »