Encore des problèmes de communication !

« Je trouve que vous passez trop de temps à vous regarder le nombril ».

« Oui, c’est vrai. Je n’en finis pas. Je trouve mon nombril plus intéressant que celui des autres. Vous n’êtes pas de cet avis ? ».

« Pas vraiment. Ce n’est pas très sain. C’est au contact des autres que vous vous enrichirez, pas au vôtre ».

« Qu’est-ce qu’il a mon contact ? »

« Rien. J’essaie juste de vous dire qu’on ne peut pas se suffire à soi-même. Il faut accepter la différence, la contradiction, l’opposition ».

« Oui, mais j’ai horreur des conflits. C’est toujours moi qui ai le dessous ».

« D’accord, il y a des inconvénients, mais en vous endurcissant un peu, vous trouverez beaucoup de satisfaction à vous ouvrir aux autres ».

« Il faudrait aussi que les autres s’intéressent à moi ».

« Alors là, on retombe au niveau le plus bas. Ne pensez pas toujours à vous ».

« Bon d’accord, je vais m’intéresser à vous. Comment ça va ? Et au boulot, vous n’êtes pas trop bousculé ? »

« Si, un peu. C’est toujours sur moi que retombent les corvées. J’en ai marre. J’en ai parlé à Duchemin qui s’en fout complètement. Lorsque j’en parle chez moi, ma femme me dit que je ne sais pas m’imposer que je suis une chiffe molle ».

« Mon pauvre ! Il ne faut pas hésiter à vous en ouvrir à  moi ! Je suis là pour ça …. Bon, je me suis intéressé à vous, mais ça ne m’a pas beaucoup enrichi. C’est même assez déprimant. Vous n’allez pas bien du tout ».

« C’est vrai. Mais vous m’avez permis d’exprimer mon mal-être. Maintenant, je vous considère comme un être fiable, cultivé, civilisé, avec lequel on peut parler. Vous êtes investi de ma reconnaissance. Vous devez vous sentir valoriser, maintenant ? »

« Euh, non ! Pas vraiment. Je suis surtout content de ne pas avoir autant d’ennuis que vous. Et je n’ai pas envie de poursuivre la conversation car je suis sûr que vous allez encore pleurnicher sur vous-même. Bref, si vous pouviez être un peu plus intéressant, ça m’arrangerait. Je pourrais alors m’intéresser à vous avec plus de conviction ».

 

Laisser un commentaire