Archive pour le 22 septembre, 2012

Propriété collective

22 septembre, 2012

« Je n’ai pas le temps ».

« Bin… si, vous l’avez le temps. Vous avez le temps que nous avons tous, nous sommes tous copropriétaires  du temps. Ou plutôt non ! Le temps n’appartient à personne, il ne fait que passer. Personne ne peut le prendre le temps. A la rigueur, on peut le regarder passer, comme les vaches observent le train ».

« C’est compliqué votre truc. Pour moi, la question, c’est de savoir comment je le remplis le temps ! »

« C’est très simple. D’abord, vous commencez par dormir 25 % du total. Puis vous mangez pendant une heure de votre journée. Puis vous allez au boulot et vous en revenez… »

« Si je comprends bien, je sacrifie 8 heures par jour à ne rien faire ou à satisfaire des besoins primaires. Et pendant ce temps là – si j’ose dire- le temps en profite pour passer et me saboter un tiers de ma journée ».

« Oui et après, vous allez gâcher un autre tiers à votre bureau pendant lequel vous allez répéter trente fois que vous n’avez pas le temps. »

« Et le dernier tiers ? »

« Vous le passez à regarder bêtement votre télé en attendant qu’il passe. Ou bien à lire dans votre journal ce que vous avez déjà entendu à la télé ».

« Il n’y aurait pas un quatrième tiers pendant lequel je pourrais faire quelque chose d’intelligent ? »

« Bin… non. Il y a bien le week-end, mais vous devez faire vos courses et votre ménage. « 

« Bon, récapitulons. Si je comprends bien, je n’ai jamais de temps pour la bonne raison qu’il ne m’appartient pas. C’est plutôt le temps collectif que j’essaie d’occuper de mon mieux. Je suis un vrai squatter du temps. Je pourrais peut-être créer une agence immobilière du temps. Il doit y avoir du fric à se faire avec tous ces gens qui cherchent du temps de libre ».

« … »

« Par exemple, vous me loueriez une demi-journée et vous pourriez l’occuper à votre manière. Ce ne serait pas beau ça ? »

« C’est un peu surréaliste votre affaire ».

« Pas du tout ».

« Si, parce que vous proposez de vendre de l’espace-temps qui est, en fait, un don du ciel, gratuit pour tous ! Vous vous l’appropriez indument, c’est du vol ! Vous ne pouvez pas débiter le temps en tranches et le vendre comme du jambon. Le temps, c’est comme l’air, ça appartient à tout le monde ! »

« Bon, je veux bien. Mais alors, il faudrait arrêter de dire que vous n’avez jamais le temps ! »