Archive pour le 4 avril, 2012

Salut les jeunes!

4 avril, 2012

« Tout le monde apprécie mon caractère juvénile ? »

« Vous êtes sûr ? Vous vous rendez compte que ce n’est pas très flatteur ? Et puis ce n’est pas très normal non plus. »

« Ah bon ? » 

« Bin…oui, vous passez pour un gamin immature dans de nombreux cercles.  On s’interroge même sur votre santé mentale »

« Pourtant, à mon âge c’est une performance de penser et d’agir comme un jeune. N’aurais-je pas inventé la jeunesse éternelle ? »

« Non, pas vraiment. Il faut vous comporter comme un adulte. Etre sérieux, avoir des soucis, avoir l’air fatigué, se poser des questions sur la vie…Vous me comprenez ? Vous, ça ne va pas, vous avez toujours l’air rigolard. Vous n’auriez pas un petit ennui de fric, par hasard ? »

« J’essaie… je claque mon argent au loto, mais je gagne à tous les coups… »

« C’est curieux, en effet. Bon, alors essayez d’avoir l’air sérieux que je vois un peu ce que ça donne ! »

« Comme ça ? »

« Non, ça c’est l’air idiot. C’était mieux avant. Bon, arrêtez de faire des jeux de mots ou des plaisanteries de potaches. Au moins, ça ! »

« Pourtant, ça fait rire tout le monde… »

« C’est bien ça le problème. Vous devriez prendre des cours pour être complètement nul ; comme ça vos blagues ne feront rire personne et vous vous arrêteriez de vous-même. »

« Ça devient compliqué. »

« Oui. Et puis essayez de ne plus parler comme un jeune. A soixante dix ans, c’est pitoyable. Si vous pouviez bégayer un peu… ou alors utiliser des tournures très anciennes, complètement passées de mode que personne ne comprendrait ! »

« Par exemple ? »

« Vous pourriez dire : je m’esbaudis, au lieu de dire : tu me fais marrer, à tout bout de champ. C’est beaucoup plus classe et puis ça fait vieux. De votre âge, quoi. A propos, arrêtez aussi les tee-shirts américains. Vous devez enfiler une vieille chemise, un peu élimée avec un gilet de laine, gris si possible. Habillez-vous sans fantaisie, enfin ! Soyez un peu sérieux ! »

« Je préférais quand je me faisais rire… enfin esbaudir… »

« Et cette façon de marcher en se dandinant gaiement… ça va durer jusqu’à quatre-vingt dix ans ?… Il faudrait vous trainer.  Ayez un peu d’imagination : marchez avec une canne. Il faut comprendre les jeunes : lorsqu’il voit un retraité se conduire comme eux, il ne faut pas s’étonner qu’ils perdent leurs repères sociaux. »

 

 

 

Faire ses courses

4 avril, 2012

Victor joue aux courses.

En faisant les commissions du ménage.

Les achats passent après ses paris.

Il fait provision de bonne humeur avant de  rentrer dans son foyer.

Marie pourrait le menacer de lui couper les vivres.

Mais elle sort rarement de sa réserve.

Elle ne fait jamais de shopping.

Elle préfère donner de la nourriture aux oiseaux.