Controverse scientifique

« Les savants ont démontré qu’il y a un rapport entre le temps qu’il fait et l’humeur des gens. »

« C’est bien vrai. Moi quand il pleut ou qu’il fait froid, je suis ravi. »

« Non, ça marche dans l’autre sens. Quand il fait mauvais, vous devez être morose. Enfin, si vous êtes normal. »

« Non, non : quand il fait mauvais, j’ai une bonne raison de rester chez moi. Bien au chaud. Je me sens protéger comme dans le sein maternel. Je suis casanier. »

« Vous êtes bizarre. Vous ne pensez jamais aux pauvres sans abri ? Ça ne vous abat pas le moral ? »

« Bin… si un peu. Mais j’apprécie d’autant plus d’avoir un toit au-dessus de la tête. »

« Et quand il fait beau, vous ne vous sentez pas un petit peu ragaillardi ? »

« Bin… non. Je me dis qu’il va falloir que je sorte ou alors que j’ai une activité de plein air. Sinon, je vais encore me faire dire que je suis casanier. »

« Ça ne va pas du tout, vous vous opposez à la loi établie par des savants. Je pense que vous êtes anormal. »

« Peut-être mais enfin si la loi des savants est juste, nous aurions tous intérêt à vivre au Pôle Nord ou au Sahara. »

« Ah bon, pourquoi ? »

« Parce que là où il fait toujours froid ou toujours chaud, il ne pourrait pas y avoir de changement de moral. Nous serions entre gens d’une grande égalité d’humeur. Ce serait très agréable. Vous ne trouvez pas déstabilisant d’aller à la rencontre de gens sans savoir dans quel état d’esprit ils se trouvent ? »

« Si je comprends bien, vous contestez les études scientifiques. Ce n’est pas avec ce genre de mentalité que le monde va progresser. »

« « Vous ne voudriez tout de même pas que je me mette à pleurer chaque fois qu’il pleut pour faire plaisir à vos scientifiques ! Ou alors sortir avec l’air hilare au moindre rayon de soleil ?  Et lorsque le temps est mitigé, quelle tête dois-je faire ? Hmmm ? »

« Certes la science n’explique pas tout. Mais si vous vouliez bien arrêter de jouer les esprits forts, nous progresserions plus vite. Au moins, soyez  maussade par mauvais temps, et prenez une mine légèrement avenante dès que l’atmosphère se réchauffe.  Ce serait un bon début pour retrouver un fonctionnement conforme à la science.»

« Bon, je vais essayer, mais c’est bien parce que c’est vous. »

Laisser un commentaire