Dans ces meubles

Jeanne, la secrétaire de Louis

Est une vraie pouf.

Elle n’a pas l’air commode.

Il parait qu’elle lit l’avenir.

Depuis des lustres.

Il faudrait la mettre au placard.

Ou alors lui faire balayer le tapis de feuilles mortes.

Ce ne sera pas facile de l’asseoir à la table des négociations.

On pourrait aller la chercher en chaise à porteur.

Au buffet de la gare.

Laisser un commentaire