Archive pour le 9 février, 2012

Les très mauvais conseils du grand Jacot

9 février, 2012

« Vous parlez beaucoup, mais vous ne dites pas des choses très intéressantes. Il vaut mieux se taire et être passionnant. »

« Ah ! Bon ! Parce que vous vous trouvez passionnant ! »

« Oui, j’ai des silences qui en disant long ou alors des regards pleins de malice ou de reproches en fonction des situations. Vous n’avez pas remarqué ? C’est bien l’indice que vous ne vous intéressez qu’à vous-même ! »

« Si vous croyez que c’est facile d’intéresser les autres ! Si je me tais je suis transparent, si je parle personne ne comprend rien. Alors qu’est-ce que je fais moi ? Hein ? »

« Je reconnais que dans votre cas, c’est compliqué. Il faut avoir une espèce de charisme ou alors de présence physique que vous n’avez absolument pas. Vous ne m’impressionnez pas du tout quand vous êtes là. Essayez un regard magnétique, peut-être ! Ou alors un sourire entendu !»

« Vous n’êtes guère encourageant. J’ai du strabisme, de grandes oreilles,  je suis petit, un peu maigrichon…alors pour la présence physique, reconnaissez que c’est pas simple !  Je pourrais peut-être essayé de raconter des blagues pour attirer l’attention sur moi ! »

« Oui, mais alors pas des blagues pourries comme la dernière fois. Vous ne racontez pas très bien. C’était désastreux. Je n’ai pas ri du tout. C’est difficile d’être marrant. Pour bien faire, il faudrait qu’il vous arrive quelque chose d’un peu extraordinaire. Je ne sais pas, moi ! Soyez un peu imaginatif : organisez une course de kangourous en Australie ou alors mariez vous avec Sophia Loren ! »

« Elle doit avoir au moins soixante dix ans… »

« C’était un exemple. Pour être en vue dans la société, il faut se distinguer de la masse. A mon avis, comme vous n’avez aucun talent particulier, il faut que vous développiez celui d’applaudir les autres. C’est très noble vous savez ! Il en faut des spectateurs pour admirer ceux qui brillent de mille feux ! « 

« J’aurais préférer briller si ça ne vous dérange pas ! »

« Ce n’est pas que ça me dérange, mais je vous vois mieux ans le rôle du fan. Poussez des cris d’admiration ! Ovationnez-moi à tout rompre pour voir l’effet que ça me fait ! Couvrez-moi de louanges ! »

« … »

« Bon, y’a du boulot ! Mais vous voyez que ce n’est pas donné à tout le monde ! »