Douceurs

Je dégustais mon velouté d’asperge

Quand j’entendis le son doux du hautbois, un soir au fond des bois.

J’avais de l’allure avec mes longs cheveux de soie

Dans ma robe de satin.

La lumière tamisée

Et le doux murmure de la rivière

Accompagnaient  la mélodie harmonieuse

Dans une ambiance suave.

Ce souvenir sucré

S’acheva par une note de restau salée.

Laisser un commentaire