Archive pour le 15 septembre, 2011

L’homme avait des problèmes au bureau.

15 septembre, 2011

L’homme regarda l’agrafeuse. Et l’agrafeuse regarda l’homme. L’homme demanda à l’agrafeuse la raison pour laquelle  elle le fixait. L’agrafeuse répondit que c’était son rôle d’agrafeuse que de fixer. L’homme estima qu’on jouait sur les mots. Il dit que ce n’était pas bien, c’était comme si le tube de colle envisageait de le coller avec des devinettes idiotes. A-t-on déjà vu déjà un tube de colle coller un homme ? 

A ce moment, le double-décimètre intervint pour élever le débat. Il allait donner à l’homme quelques règles de vie très simples. D’abord, il faudrait qu’il évite de jouer du trombone, puisque celui-ci ne supporte plus de se tordre de rire. Ensuite, il faudrait cesser de faire boire du scotch au rouleau de papier collant. 

La situation s’aggrava. Le crayon avait l’habitude de se tailler. D’ailleurs le trombone avait composé une fugue pour l’occasion : « La fugue du crayon ».  L’homme prit un air compassé en discutant avec le compas. Ce dernier avait tendance à tourner en rond dans son coin. Ce n’était pas très clair. La gomme était trop modeste. Elle s’effaçait facilement. Maladroit comme d’habitude, le ciseau se coupa.  

Les problèmes ne se résolveraient pas tous seuls. Il fallait mouiller la chemise. L’homme dit qu’on allait faire un groupe de travail pour résoudre tous ces ennuis. Il avait un excellent rapporteur. L’homme avait d’autres cartouches dans sa besace. Il avait toute une palette de solutions. Il en connaissait un rayon. Il trouverait une enveloppe budgétaire. Il avait horreur de se laisser étiqueter. Il allait se coiffer de son chapeau feutre et on allait voir ce qu’on allait voir. La chance ne lui avait pas souri jusque là, mais cela allait changer.