Conversation entre collègues

« Pourquoi y-a-t’il tant d’imbéciles sur terre ? » 

« Ah ? Vous avez remarqué aussi ? » 

« Tenez ! Lui, là qui traverse dans les clous, devant ma voiture, il pourrait saluer mon sens civique ! Hé bien, non ! Sachant que j’ai la priorité, je traverse, sans me soucier de la peine que se donnent les autres pour ne pas m’écraser !  Un autre exemple ; prenez Berthier, le directeur et son coach ! Depuis qu’il a un coach, Berthier, il n’arrête pas de nous casser les pieds avec son développement personnel ! Résultat : tout le bureau est obligé d’aller faire un jogging avec Berthier, le dimanche matin ! Aucun respect des autres ! Certains voudraient aller à la messe le dimanche ! Ou alors rester tranquillement sous la couette ! Comme moi, par exemple ! » 

« Vous avez raison ! J’exècre ces gens qui se donnent en exemple ! » 

« Hé oui ! Tout le monde n’est pas Bardichon ! Il a tout raté, Bardichon : son mariage, ses affaires, sa santé ! Hé bien, il se tait Bardichon! Oui, peut-être qu’il déprime un peu, mais enfin, il ne la ramène pas Bardichon. Il faut savoir être modeste. Tenez, je n’aime pas me citer en exemple, mais je pourrais très bien parler toute la journée de mon doctorat de 3ème cycle, de mon trekking au Népal ou de mes donations

 aux miséreux ! Mais rien ! Je ne vous dis rien ! Admirez un peu mon sens de la réserve ! » 

« Ah ? Vous avez fait une thèse de 3ème cycle ? »

« Oui, mais je préfère ne pas en parler en attendant la fin de mon procès. » 

« Un procès ? » 

« Oh ! Trois fois rien ! Un historien sur lequel j’aurais copié des pages entières de mémoire ! Un jaloux, quoi ! » 

« Et le Népal, c’était bien ? Vous avez logé chez l’habitant ? » 

« Bernadette a préféré l’Hôtel International. Sinon vous pensez bien que je n’aurais pas hésité. » 

« Et votre dévouement envers les SDF, il faut en parler, vous savez ! C’est très généreux ! » 

« C’est sympa de me dire çà, mais je fais avec mes moyens : dix euros par ci, dix euros par là. Mais parlons plutôt de vous ! Vous ne vous

 vantez jamais de rien ! Si, si, mon petit doigt me dit que vous avez quelques mérites ! » 

« Euh, c’est vrai, je suis un spécialiste de course à pied… » 

« Euh… bon, arrêtez-moi, je descends là ! » 

« A propos, vous venez au jogging de Berthier dimanche, bien entendu ! Même Bardichon sera là ! » 

 

Laisser un commentaire