L’origine d’une célèbre expression

Bertrand appartenait à ce qu’on appelle la classe moyenne. Il habitait dans un quartier populaire hérissé de HLM. Il s’y sentait à l’aise dans sa vie quotidienne. 

Un jour, « elle » lui apparut les mains jointes : 

-          Ecoute, Bertrand ! Tu dois faire quelque chose pour lutter contre cette misère autour de toi ! Le chômage, l’insalubrité des logements, la violence… 

-          J’ai  déjà envoyé trois mails au parti présidentiel pour dénoncer ces manquements à la dignité humaine ! 

-          Et alors ? 

-          Ils m’ont renvoyé un bulletin d’adhésion ! 

-          Je ne t’ai pas demandé de faire de la politique, je t’ai prié de faire quelque chose pour ton prochain ! Ce n’est pas compliqué ! 

-          J’ai déjà eu un mal fou à décrocher un CDD de six mois ! Alors les autres…. 

-          Il faut que tu luttes contre quelque chose pour donner un sens à ta vie ! Sinon tu vas droit dans le mur ! 

Sur ces mots, Bertrand réfléchit : 

-          Tu as raison, je vais lutter contre le dingue ! 

C’est ainsi que Bertrand distribua des tapettes aux gamins du quartier en leur assignant pour mission d’écraser tous les moustiques susceptibles de transmettre cette maladie. 

Quinze jours plus tard, la police dut intervenir énergiquement puisque les bandes de jeunes avaient pris la regrettable habitude de  se battre entre eux à coup de tapettes. 

« Elle » reprit le cours de sa conversation avec Bertrand. 

-          Bon, on va faire plus simple, Bertrand ! Si tu faisais d’abord tout ce que tu dois faire chez toi ? 

-          … 

-          Regarde un peu dans quel état est ta salle de bains ! Tu mets de l’eau partout ! Tu ne rebouches pas le tube de dentifrice ! Tu ne changes pas tes serviettes ! 

-          … 

-          Ou vas-tu comme ça ? 

C’est ainsi que Bertrand, assailli par le remords que lui distillait sa conscience entreprit de faire son ménage dans son petit appartement. A la surprise générale. Plus tard, peut-être, il s’occuperait de venir en aide aux autres. 

Plusieurs historiens pensent que la célèbre expression « Charité bien ordonnée, commence par soi-même » est directement issue de la conclusion de cette anecdote. 

Laisser un commentaire