Histoire aïgue

Durant cet hiver-là, il gelait à pierre fendre.

Gus se terrait au fond de sa tanière.

Il découpait  des saucissons de sanglier qui garnissaient son garde-manger.

Il se disait qu’au printemps, il trancherait dans le vif.

Il couperait court aux rumeurs.

Il décapiterait la médisance.

Il diviserait ses terres en parts égales pour chacun de ses enfants.

Il se séparerait de son tracteur.

Et taillerait la route

Laisser un commentaire