Réincarnation

« Tant qu’on a la santé, il ne faut pas se plaindre, ça pourrait être pire ! » 

« Et vous trouvez intelligent de dire ça ? Vous n’avez rien de plus banal ? » 

« Ben… non, il fallait bien que je dise quelque chose, Vous en avez de bonnes ! Vous avez une meilleure idée, vous qui êtes si malin ? » 

« Euh, non ! La conversation est un art difficile. J’en ai perdu la pratique depuis le XVIII ème siècle » 

« Parce que vous étiez là au XVIII ème siècle ! Vous ne faites pas votre âge ! Compliments ! » 

« Oui, en fin, je crois. A l’époque j’étais le Marquis de Essieux. J’étais très introduit à la Cour. On savait causer dans les salons  dans ces temps là ! » 

«  Parce que vous croyez à la réincarnation ?» 

« Oui, avant l’épisode du Marquis, j’étais Jeanne d’Arc. Et peut-être Vercingétorix encore avant, mais là, il y a débat. Si vous croyez que je me souviens de tout ce que j’ai été ! C’est que ça remonte loin ! 

En fait pour le Marquis, je ne suis même pas sûr. C’est mon cousin qui me l’a dit. Lui, il pense qu’il était Lafayette. D’ailleurs, il sent quelque chose d’étrange dans sa chair chaque fois qu’il rentre dans les Galeries du même nom ! C’est bien une preuve ! » 

« Finalement, je suis content de vous rencontrer, Monsieur le Marquis, parce qu’au XVIII ème siècle, je crois que j’étais gueux. Mais alors vraiment gueux ! Un gueux bien de chez nous ! J’ai pris la Bastille avec quelques copains ! Qu’est-ce qu’on s’est marré ce jour là ! 

 D’ailleurs, je crois me souvenir qu’à une certaine époque j’ai du vous couper la tête ! Vous allez mieux ? » 

Qu’est-ce que vous avez fait depuis tout ce temps ! » 

« Oh ! Pas grand-chose, j’ai été moujik en Russie sous les tsars, assistant de Bouddha en Inde, et pour finir boulanger à Romorantin. Je n’ai pas aimé. La farine me donnait des mycoses. 

Et vous ? » 

« Moi j’ai été Lamartine, roi de Prusse, tout dernièrement j’ai fait un peu Al Capone, Polytechnique et pour finir je suis rentré à l’ENA. Le train-train quoi ! » 

Laisser un commentaire