Archive pour le 9 janvier, 2011

Une rencontre champêtre

9 janvier, 2011

Le dimanche après-midi, j’aime à me promener dans la campagne bourguignonne de mon enfance. En septembre, alors que le crépuscule s’avance, les collines s’arrondissent mollement dans des teintes mordorées et des reflets cuivrés. 

J’avance dans les prés humides de l’automne naissant en adoptant instinctivement le pas lourd des paysans de mon village. 

Au détour d’un bosquet, je me fige. Il est là, mollement étendu, me barrant le chemin noisetier où nous galopions joyeusement avec ma bande de garnements durant les vacances d’été. Il y a si longtemps. 

Il vient de tourner son regard vert d’eau dans ma direction. Il n’a pas l’air spécialement étonné de me rencontrer. Peut-être même m’attendait-il. 

Personnellement, je ne prévoyais pas de croiser un lion de l’Atlas sur ma route. Surtout à l’heure de l’apéritif. 

Dans un moment pareil, l’esprit est agité de réflexions extravagantes. Je le trouve énorme, beaucoup plus imposant que Brutus, le fauve du zoo où j’emmène parfois les enfants. Sa crinière rousse flamboie dans le soleil rasant de cette fin de journée. Sa toison foisonnante me rappelle celle de Maurice, mon ancien chef de service. Son amabilité légendaire relevait plutôt du tempérament d’un ours mal entretenu, mais je n’ai pas beaucoup d’autres comparaisons sous la main. Je décide que ce félin est la réincarnation de Maurice. 

Dans un second temps seulement, je commence à avoir peur. Je tente un mouvement furtif de recul. Maurice ne s’énerve pas, il émet simplement un léger grognement qui me dissuade de battre en retraite. J’arrive à me raisonner : prendre mes jambes à mon cou me parait un très mauvais projet. Je crois me souvenir que les êtres bâtis comme Maurice sont dotés d’une  certaine vélocité et que le sprint n’était pas vraiment ma spécialité au temps des cours d’éducation physique et sportive du lycée, que je séchais avec une constance remarquée par les autorités académiques, sous les prétextes les plus folkloriques.

(suite…)