Une dispute

« C’est pas possible ! T’as pas fait ça ? »

« Ben, si !… »

« C’est pas dieu possible d’être aussi bête ! »

« Ben, si !… »

« Pourquoi, t’as fait ça ? Tu ne pouvais pas t’empêcher ? Hein ? »

« J’en sais rien moi  pourquoi  j’ai fais ça. C’était comme ça ! »

« Comme ça ! Et tu crois que c’est une réponse dont je vais me satisfaire! »

« Oh !la !la ! S’il faut toujours savoir pourquoi on fait des choses, je ne vais plus m’en sortir ! Personne ne comprend que je fonctionne à  l’instinct moi !»

« Enfin, il y avait bien une raison. On ne fait pas ça sans raison ! »

« J’étais pas d’humeur ! »

« C’est tout ? »

« C’est tout, c’est tout ! Si tu crois que c’est si facile que ça ! J’aimerais bien te voir à ma place ! Il y a des jours où rien ne va !»

« Qu’est-ce qui est si difficile que ça ? »

« J’en sais rien : la vie, le temps, le gouvernement… »

« Ecoute, il va falloir te reprendre en mains, ça peut pas continuer comme ça ! Tu te laisse aller ! Un peu de courage, que diable !»

« J’en étais sûr : personne ne me soutient dans les moments difficiles : finalement je suis tout seul dans la vie. Ma grand-mère avait raison. »

« Qu’est-ce qu’elle vient faire là-dedans ta grand-mère ? »

« Rien, rien, c’est un souvenir intime ne t’en mêle pas. Mon passé m’appartient. Laisse-moi souffrir en silence ! Je serai fort ! »

« Bon, bon, ne nous énervons pas ! Ce qui est fait est fait ! Je t’avais pourtant bien dis que les yaourts à la fraise qui étaient dans le frigo m’appartenaient. Mais maintenant que tu as mangé le premier, tu peux manger les autres ! Ce n’est pas si grave que ça ! »

« Oui, d’ailleurs, on se demande pourquoi tu en fais toute une histoire ! »

Laisser un commentaire