Archive pour le 26 septembre, 2010

Un conseilleur

26 septembre, 2010

Dis-toi bien que le monde se partage en deux. Il y a les gagnants et les perdants. Il n’y a pas de milieu. Ça te dit d’être dans les gagnants ? Parce que là, je te vois mal barré avec ta petite vie médiocre ! Tu me connais, je ne suis pas du genre à donner des conseils ! Ce que j’en dis, c’est pour toi. Moi, il y a longtemps que je suis bien dans mes baskets. J’ai donné un sens à mon existence et j’assume mes choix ! 

Quoi ? Tu es encore directeur commercial à 6000 euros par mois. C’est bien ce que je disais. Autrement dit, tu passes ta vie à vendre des trucs à des gens qui n’en ont pas besoin ! Bonjour, la société de consommation ! Bonjour aussi les déchets ! En plus, je suis sûr que tu obéis à un patron ! Bonjour l’aliénation ! Et puis, je suis certain que tu as une femme charmante qui est une maîtresse de maison attentive et deux enfants adorables qui te donnent les plus vives satisfactions. Il s’intéressent à ton job en plus, c’est le bouquet ! Ils pourraient quand même se droguer un peu comme tout le monde. Ou alors une petite fugue de temps en temps, ça ne fait pas de mal ! Comment ça, tu n’as jamais été les chercher au commissariat après une manif ? Mon pauvre ! Quelle famille ! Moi à leur âge, j’avais déjà fait deux mois de prison pour outrage à agent de la force publique ! Ça, c’est une expérience qui te forge le caractère et qui permet de rencontrer plein de gens intéressants ! 

Bon, voyons ! Cet été, tu as surement prévu de faire du canyonning dans les gorges de l’Ardèche ou alors du deltaplane au-dessus de la Cordillère des Andes ! Comment ? Une petite location « pépère » directement sur la plage du Lavandou ! Les bras m’en tombent !. Pourquoi ne pas aller cueillir des haricots verts chez belle-maman pendant qu’on y est. De l’aventure, mon vieux, de l’aventure ! Moi, par exemple, je pars au Turkménistan, sac au dos pendant trois semaines, à la rencontre de nouvelles civilisations. C’est la seule manière de s’enrichir. Ils sont peut-être en guerre, ils n’ont peut-être pas que ça à faire de recevoir des touristes, mais ils ont un sens de l’hospitalité dont nous ferions bien de nous inspirer ! 

(suite…)