Archive pour le 23 septembre, 2010

Dans l’ombre d’un roi (partie 2)

23 septembre, 2010

La bataille aux portes de Paris fut longue, indécise et terrible. Jean y participa aux cotés du Roi qui se montra d’un courage exemplaire mais aussi d’une imprudence folle si bien que Jean dut s’employer à sauver sa vie tout en protégeant celle de son souverain. Rapidement, la plaine fut jonchée de morts par centaines sans que l’on puisse déterminer le vainqueur. Cependant la pression exercée par les assaillants fut telle que Louis XI du consentir de nombreuses concessions par des traités de paix qu’il signa sous le regard arrogant de ses adversaires à Saint-Maur et Conflans.

Dans une attitude de feinte soumission, sa Majesté promit pratiquement n’importe quoi : un morceau de Normandie à l’un, un petit bout de Picardie à l’autre.

Mais Louis le Onzième était un trop fin politique pour ne pas s’entourer des apparences de la légitimité. Aussi, résolut-il de faire avaliser ses décisions en réunissant les Etats Généraux à Tours. La démocratie étant un exercice périlleux dans ces temps si incertains, Jean de Sèvres fut chargé de composer l’Assemblée de telle sorte que le résultat de ses travaux coïncide avec les projets royaux. La mission de Jean de Sèvres ne se déroula pas sans peine, mais le jeune homme avait pris de son maître toutes les mauvaises habitudes qui faisaient les bons politiciens. Il promit à son tour un avenir radieux aux futurs membres de l’assemblée si bien que celle-ci, dans son auguste sagesse, valida sans restriction les décisions de sa Majesté.

Plus tard, Louis ne tiendra, comme d’habitude, aucune des promesses qui la gênaient. Il n’avait jamais été question, dans son esprit tortueux, d’accepter que la Normandie soit séparée du royaume.

(suite…)