Notre bulletin météorologique

L’équipe avait atteint la finale contre vents et marées.

Les joueurs avaient été ensevelis sous une avalanche de compliments.

Mais ils savaient qu’en cas de défaite, ils s’attireraient la foudre des supporters.

La partie se déroulait sous un soleil de plomb.

A la mi-temps, ils sentaient le vent de la défaite.

Ils avaient pourtant manifesté  un déluge de bons sentiments.

Mais ils ne voulurent pas être la risée du stade.

Aussi mirent-ils un grain de folie dans leur jeu.

Et sortirent de la pelouse sous un tonnerre d’applaudissements.

Laisser un commentaire