Archive pour le 29 avril, 2010

Pris à revers !

29 avril, 2010

Il y a un monde fou sur les boulevards. C’est la rentrée scolaire, les platanes jaunissent et les enfants rosissent. Accrochés à des mains expertes, des jupes ou des manteaux mi-saison, ils pointent le doigt vers les vitrines en s’exclamant vivement. Les couples naviguent comme ils peuvent, souvent en deux vagues : la femme ouvre la voie, l’homme, distancé de quelques mètres porte les paquets. De toute façon, il ya toujours du monde sur les boulevards le samedi après-midi. 

Pour Max, c’est une aubaine. Sa silhouette se glisse sournoisement entre les passants. Il stoppe sa course par moments, faisant mine d’admirer la devanture d’un commerce puis il reprend son allure chaotique en zigzagant entre les arbres et les poteaux indicateurs. Le voilà qui s’agenouille afin de renouer pour la troisième fois son lacet de chaussures tout en jetant des regards inquisiteurs et furieux par-dessus la monture de ses lunettes. 

Pour espérer passer inaperçu, il a ressorti le duffle-coat de ses vingt ans, celui de la fac et des soirées festives entre étudiants. Juliette ne l’a jamais vu dans cet accoutrement. Comme il a forci, le vêtement lui sculpte une allure engoncée et comique. Il a trouvé un béret et des lunettes noires qui achèvent de lui donner l’air loufoque qu’il estime suffisamment original pour ce qu’il a à faire. Il est ridicule, mais ça lui est complètement égal. L’heure n’est pas à l’élégance vestimentaire. 

Max n’écoute plus le brouhaha de la foule, bouscule parfois quelqu’un, ne s’excuse pas, ne regarde rien sauf Juliette dont la chevelure d’acajou et le manteau de daim tanguent au loin entre les familles qui déambulent. Sa silhouette fine et élancée l’émeut encore comme dans les premiers temps.

(suite…)