Leçon de botanique

Le Commissaire Arien était parti, dans cette affaire, la fleur au fusil.

Il  allait prendre le problème au ras des pâquerettes.

Son adjoint Berthier compliquait tout : ce n’était pas la peine de chercher une aiguille dans un tas de foin.

Lors de la dernière enquête, Berthier s’était couvert de lauriers.

Cette fois-ci, Berthier n’allait pas lui couper l’herbe sous les pieds.

Le Commissaire Arien découvrirait le pot aux roses par lui-même.

C’était lui le chef ! Il ne fallait pas pousser mémé dans les orties !

L’alibi du témoin ne tenait pas : c’était l’arbre qui cachait la forêt !

Et en plus, il lui racontait des salades !

C’était le bouquet !

Laisser un commentaire