Déprime ordinale

A la cinquantaine, j’ai le moral dans le trente-sixième en dessous.

Au bureau, je suis mis en quarantaine.

Je ne participerai pas à la quinzaine commerciale.

J’écoute la neuvième symphonie pour me calmer.

Il est vrai que depuis la sixième, je me prenais pour la huitième merveille du monde.

Il faut que je parte en voyage en quatrième vitesse.

C’est la première chose à faire !

Je pourrais passer le quarante cinquième parallèle.

Ou alors faire la connaissance des quarantièmes rugissants.

Il faut que je me décide : plus une seconde à perdre !

Une Réponse à “Déprime ordinale”

  1. Nab & Co dit :

    Une tierce personne attrape une quinte de toux et remet tout à zéro ! Le compte y est -il ?
    Belle tentative.
    Nab

    Dernière publication sur Clé des Brumes : S'Ombre et Lumineuse

Répondre à Nab & Co Annuler la réponse.