Poème approximatif

Il était né dans la Drôme, plus précisément à Tain. 

Homme politique, il  préparait ses discours de bon matin. 

Tout en dégustant d’une main une tarte tatin, 

 Il travaillait assidûment de l’autre son baratin. 

Il employait beaucoup de citations, car au lycée il avait pris l’option latin. 

Sa femme le suivait souvent en robe de satin,   

Tandis que ses filles préféraient aller au patin. 

Ses adversaires le critiquaient, mais il ne se sentait jamais atteint. 

Après ses meetings, il aimait s’attabler devant un bon gratin.

 Avant de s’endormir, il lisait des poèmes, des vrais, pas comme celui-ci : par exemple un bon quatrain.

Laisser un commentaire