Passe à ton voisin.

Marcel était un homme pacifique.

On ne remarquait pas sa présence : on l’appelait Passe-Partout,

Car il pouvait s’insinuer dans toutes les situations sans passer pour un intrus.

Au bistrot, il s’asseyait souvent devant un pastis pour regarder passer les gens.

Le dimanche, il allait voir son équipe au stade, mais le goal était une vraie passoire.

Marcel n’était pas bête,

L’hiver, il enfilait son passe-montagne et ainsi, n’avait jamais froid.

Il était tombé amoureux de Joséphine, mais ce n’était qu’une passade.

Finalement, il passa la bague au doigt de Mauricette.

Le temps passa et éteint peu à peu la passion.

Aujourd’hui, les époux ne se parlent plus guère si ce n’est pour se dire :

- Passe-moi le sel !

Laisser un commentaire