Archive pour le 15 novembre, 2009

Ronron

15 novembre, 2009

Quand j’ai annoncé ma décision à Viviane, elle m’a lancé son regard furibond. Celui qui précède les temps d’orage et de grandes explications :

-Ça va pas non ? Et ta carrière, tu y penses à ta carrière ?

Non justement, je n’y pensais plus. Terrorisé par l’opulence, l’excès de consommation, la course au « toujours plus », j’y pensais même de moins en moins. Je voulais vivre en marge de la société. Au moins pour quinze jours. Pour voir comment ça fait.  Je ne versais pas dans le misérabilisme, mais je tenais à savoir comment un homme vit dans le dénuement avant de rejoindre le néant, un jour ou l’autre.

Jérémy mon gamin était ravi. Il me dit que mon idée était cool. A dix ans, on trouve toutes les idées nouvelles cool, surtout quand elles sortent un peu des sentiers balisés.

J’avais repéré un groupe de SDF qui passait la nuit dans un garage désaffecté. J’eus du mal à me faire accepter. Au début, j’étais trop propre sur moi. Il fallut ne pas me raser, ne pas me laver, sortir de vieilles frusques. Pas celles qu’on met le dimanche chez soi pour avoir l’air décontracté. Mais de vrais vieux habits, élimés, déchirés, sans couleur. Lorsqu’ils étaient enduits de tâches suspectes, c’était encore mieux. Pendant cette période de préparation, Viviane m’avait interdit la chambre conjugale. Vu l’état dégradé de notre relation, je jugeais que c’était mieux ainsi. Elle ne m’adressait plus la parole. Comme entraînement à ma nouvelle vie, ça me convenait parfaitement. Les marginaux ne se nourrissent pas de conversations mondaines.

Le garage qui abritait Claudie, Ronron et Bicyclette en compagnie de monceaux de pneus usagés, de détritus informes et de chiffons maculés sentait la graisse et la saleté. J’avais choisi le début de l’hiver pour que la vie soit encore plus rude.

(suite…)