Archive pour le 13 novembre, 2009

Une lettre perdue

13 novembre, 2009

  En quinze ans de vie maritale, Maryse avait donné à Marc deux beaux enfants. Les débuts de leur union avaient baigné dans le l’allégresse et la joie de vivre. Mais, peu à peu, l’usure et la fatigue s’étaient installées implacablement dans le couple. L’un et l’autre ne se parlaient plus guère. Les grands évènements du couple se résumaient à s’interroger sur les modalités du réveillon de Noël ou sur la destination des prochaines vacances d’été. Maryse ne supportait plus le rituel quotidien dans lequel se complaisait son conjoint. Jadis gai noceur et joyeux drille, il ne sortait plus, il se disait tout le temps « fatigué ». Ses mêmes gestes à la même heure, ses mêmes mots aux mêmes instants exaspéraient Maryse.

Tous les jours, Marc franchissait le seuil de leur maison à 19 heures 45 en soupirant lourdement. Puis il s’effondrait dans son fauteuil en poussant l’inévitable :

-« Quelle journée, je suis crevé ce soir !!… »

Maryse, prise entre l’amour pour ses enfants et son travail, ne disposait plus de temps pour s’occuper d’elle. Elle se sentait prise dans un étau quotidien qui l’étouffait. Elle ne voyait plus ses amies Sylvie et Eliane avec lesquelles elle riait tant dans le passé. Terminées également les brocantes qu’elle courait à la recherche de la rareté qui viendrait décorer son salon. Parfois, au prix d’un gros effort sur elle-même, elle entrait dans un cinéma : mais, à son retour, les enfants et son époux lui reprochaient son absence et l’inquiétude qu’elle avait suscitée.

(suite…)